Osh le Secret Gardé Index du Forum


 
Osh le Secret Gardé Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Själ Negură ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Osh le Secret Gardé Index du Forum -> | - Très Hautes Sphères - | -> :: Le carnet du passeur :: -> En route pour l'aventure
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Själ Negură
Sous l'Oeil des Veilleurs

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2011
Messages: 44
Race: Sang-mêlé
Zone: Bas-Quartiers
Âge: 18 ans

MessagePosté le: Mar 18 Jan - 20:39 (2011)    Sujet du message: Själ Negură Répondre en citant









.:: L’histoire ::.


Le passé de votre personnage (BG):

On mourrait jeune en cette époque. Ma mère biologique se donna la mort pour m’offrir la vie, me livrant à un monde hostile où ni la glace de Khréhâl, ni ma tante maternelle ne voulaient de moi. Mon père, me direz-vous ? Je ne l’ai jamais connu, et le seul contact qu’eu ma génitrice avec lui fut lors de ma conception. Ne voulant se charger d’un fardeau, ma tante me donna à L’Orphelinat des Sœurs, à Heltöov. Je fus registrée sous le nom de Själ Negură, comme l’avait désiré ma mère quand elle était grosse, et ce fut tout. Les autres orphelines étaient sympathiques et je n’eu pas à me plaindre de mon incarcération les 10 années que je vécu dans ce refuge. Sauf peut-être les remarques de certaines Sœurs au sujet de mon nom, trop païen à leur goût. On pouvait sans nul doute déclarer que mes origines étaient sectaires et que Dieu me punirait un jour pour ce péché que je n’avais pas choisi de porter. Après tout, ma mère n’a peut-être pas succombé par hasard.

Quelques temps après mes 10 ans, donc, un homme entra au sein de l’Orphelinat, usé par le temps sans être véritablement vieux, robuste mais gêné. De ce que je pus en entendre, il cherchait une jeune fille pour faire la vente de ses pêches, au marché d’Heltöov ; il avait adopté deux garçonnets par le passé, qui avaient fini par s’enfuir avec l’or gagné grâce son labeur. Déçu, il se tourna vers une fille, plus honnête et fière, sans doute. J’ai eu la « chance » d’avoir été la plus jeune de l’orphelinat, après Marie et Camille, respectivement âgées de 3 et 5 ans, soient trop jeunes. Du jour au lendemain, je passais d’un lit dans un dortoir où la vie privée n’existait pas à une chambre bien à moi ; d’un asile où le chahut donnait des migraines à s’en rompre les nerfs à une chaumière conviviale et chaleureuse, où le silence n’est que repos. La mer, non loin, n'en était que plus appaisante.

Non avions une vie simple mais elle nous suffisait. Quand il partait pêcher avec les autres membres d’équipage – il faut savoir qu’ils possédaient des autorisations de pêche exceptionnelles puisque cet ouvrage était réservé aux nobles ou aux ecclésiastiques, mais le poisson était trop abondant et la population avait faim. – je m’occupais de la chaume et de nos maigres élevages. Quand il revenait, au bout de quelques heures, nous partions pour la ville faire nos ventes. Tout se passait bien et le commerce nous faisait bien vivre. J’étais devenue sa fille, sa sœur, sa mère, et un peu sa femme, sans qu’il n’eut jamais convoité mon corps. Mon enfance fut paisible et me fit devenir une jeune fleur en pleine éclosion. J’étais épanouie, heureuse d’avoir pu sortir des cendres dans lesquelles j’aurais dû être condamnée à étouffer, comme la plupart de mes consœurs. C’est en ces belles années que se dessinèrent mes qualités et mes sourires.

A 16 ans, par un matin printanier de ces Terres qui ne dégèlent jamais, comme depuis mes 15 ans, je partis d’avance au marché installer l’étalage. Je n’eus le temps d’arriver aux portes de la Grande Ville : un Rafleur, l’homme chargé d’enlever pour le compte de son Maître les belles gens qu’il croise pour en faire des servants, fit de moi sa victime. J’eus beau me débattre et vociférer, je sentais comme un couteau sous ma gorge. La menace la plus improbable fut formulée, mais elle me choqua tant que je ne dis plus un mot : ils tueraient mon père si je venais à essayer de leur échapper. C’est donc sans spéculer sur ma fuite que je pris la mer pour rejoindre Elis, où un Seigneur attendrait peut-être une catin, ou une Dame voudrait de moi pour les basses besognes.
A vrai dire, tel un fruit rare sur un étal, j’ai vite été surenchérie puis achetée. J’avais un physique simple, qui passait bien auprès de tout le monde. Mon Seigneur de Halm fit alors mon acquisition. Bien qu’il me méprisait et ne m’appréciait pas le moins du monde, comme je pouvais le sentir, il avait besoin de moi… pour faire ses noires courses au sein des Bas Quartiers.

En effet, mon Maître était un fervent consommateur de substances interdites par les lois, mais si agréables qu’elles faisaient oublier la moindre mauvaise chose. Mon Maître avait quelques grosses dettes qu’il comptait payer directement par mon travail, ce que refusèrent les Sires. La menace grandissante sur sa condition, bien que Noble, il commença à aller dans les Salons à Opium, pour mieux finir sur les drogues dures. Mon Maître était accro à ces substances que je courais chercher la nuit, pour lui, de la meilleure qualité possible pour le meilleur prix. Il faut savoir que je n’ai jamais consommé aucune poudre ou pipe de ce genre, je n’ai jamais eu envie de devenir hystérique comme il a pu l’être parfois lors de ses crises de manque. Et Dieu m’en veut déjà sans doute bien assez pour mon nom. Quoiqu’il en soit, je faisais ma place dans les Bas Quartiers. Je mûris également. J’étais une bonne négociante et le suis toujours aujourd’hui. Cependant, je préfère rester avec ma solitude. Les gens du Bas Quartiers ne pensent qu’à trois choses : l’or, les drogues et le plaisir charnel. C’est pour ces raisons que je me fis moins souriante, plus dure en négoce voire vile pour parvenir à mes fins. Le Divin ne devrait pas m’en vouloir d’être si manichéenne. Ma seule pureté est celle de mon corps et mes sens, mon âme, je l’ai vendue pour avoir une vie correcte à Elis. Et cela a payé.

Malencontreusement, mon Maître décéda, d’une overdose, je présumais. J’étais de nouveau libre, tiraillée entre partir ou rester ici. Le fait que le bateau était réservé aux nobles et bourgeois me força à choisir la seconde option.
Depuis lors, je vis dans un hôtel assez malfamé, mais ma réputation me précède. J’ai également pour compagnie une sorte de bâtard que j’ai nommé Varg, recueilli par pitié dans ces rues. Il faut dire qu’il est assez protecteur et n’hésitera pas à mordre !
Jusqu’à présent, personne ne m’a encore mis de bâtons dans les roues, sauf une femme, dont je n’ai jamais vu le visage, mais qui tire mérite de mon travail de vendeuse de substances…

A votre service.




Divers : - Je suis tout à fait ouverte aux liens entre les persos. Comme vous avez pu le lire, il peut s’agir du père adoptif de Själ, comme l’un des membres de sa seconde "noble famille d’adoption", comme un confrère des Bas Quartiers etc… les choix sont divers.
- Själ n'a jamais été confrontée à un réel sentiment de sympathie (outre sa relation paternelle), d'amour, où de désir charnel. Aux premiers abords, elle peut paraître tantôt gauche, tantôt cabrée. On ne dira pas qu'elle est schizophrène, mais au moins bipolaire. Pour autant, il est impossible de la traiter de fille naïve : messieurs, gare aux avances malpropres.
- Si on devait louer un talent caché à la sauvageonne, on peut noter une aptitude au métier de pisteuse grâce à son sang. C'est une louve. Elle n'en n'a pas vraiment conscience, mais c'est un don qui peut servir.
- Etant née et ayant grandi sur les terres sauvages de Kréhâl, elle parle la langue qu'emploient encore certains peuples sauvages. Son village traditionnel, un peu type "redneck" en moins extrémiste, y est très attaché. Quoi qu'il en soit, elle parle cette langue nordique peu répandue, pouvant amener à certaines rencontres intéressantes avec des gens de ces contrées gelées.

Crédits:
Avatar : In Black, by Heteferes. | Signature : Neji by Jubliantlaine (image de droite) ; Dreaming of the Sea by Zilla (image de fond) ; Shadowbeast, artiste inconnu. (canin à gauche)
________________________________________________________________



Dernière édition par Själ Negură le Mer 19 Oct - 23:11 (2011); édité 21 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 18 Jan - 20:39 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Själ Negură
Sous l'Oeil des Veilleurs

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2011
Messages: 44
Race: Sang-mêlé
Zone: Bas-Quartiers
Âge: 18 ans

MessagePosté le: Mar 18 Jan - 21:27 (2011)    Sujet du message: Själ Negură Répondre en citant

Place pour le futur Osh
________________________________________________________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Aanté
Fondateurs

Hors ligne

Inscrit le: 23 Nov 2010
Messages: 201
Race: Divine
Zone: Très Haute Sphère
Âge: Éternel

MessagePosté le: Mar 18 Jan - 23:16 (2011)    Sujet du message: Själ Negură Répondre en citant

Bienvenue!

Voici une très jolie fiche très efficace. Je ne vois même rien à redire.
Je me permets d'éditer ta fiche pour le crédit ma consoeur avait les détails de l'image dans ses tiroirs!

Je te souhaite bon jeu parmi nous en attendant la seconde validation.
________________________________________________________________

Revenir en haut
Dafodile
Fondateurs

Hors ligne

Inscrit le: 27 Nov 2010
Messages: 93
Race: Divine
Zone: Très Haute Sphère
Âge: Immortelle

MessagePosté le: Mer 19 Jan - 00:25 (2011)    Sujet du message: Själ Negură Répondre en citant

Bonjour et soyez la bienvenue sur Osh ! Encore une bonne fiche, elle est agréable et fluide. Je cherche une critique... mais je n'en trouve pas. Vous ne pleurerez pas à cause de moi pour l'instant... Je me permets de vous déclarer qu'on pourra, en temps venu ou dès que l'envie vous en fera signe, "créer" Heljed dans le monde du jeu et ainsi apposer sa description sur le continent et sa localisation sur la carte du monde.

Le seul détail à modifier et qu’il faut mettre la date à coté de l'âge, soit en 494.

Une fois ceci fait, vous serez validée !
________________________________________________________________

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:39 (2017)    Sujet du message: Själ Negură

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Osh le Secret Gardé Index du Forum -> | - Très Hautes Sphères - | -> :: Le carnet du passeur :: -> En route pour l'aventure Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Se rendre sur le portail TourDeJeuVoir les explications de cet anneau sur le site TourdeJeuVoir la liste des jeux de cet anneauPour avoir un jeu de cet anneau au hasardPour voir le jeu précédent de cet anneauPour voir le jeu suivant de cet anneau