Osh le Secret Gardé Index du Forum


 
Osh le Secret Gardé Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: [Histoire] L'élévation d'Elis. ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Osh le Secret Gardé Index du Forum -> | - Terre - | Continent d'Astès :: Elis, la Capitale -> Collège des Érudits -> Rayons de la Bibliothèque
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
L'Encrier
Guides

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2010
Messages: 31
Race: Divine
Zone: Bibliothèque
Âge: Sans Âge

MessagePosté le: Ven 24 Déc - 01:24 (2010)    Sujet du message: [Histoire] L'élévation d'Elis. Répondre en citant

Nous ne disposons que de peu d’ouvrages relatant de notre passé, les guerres ou autres volontés les ayant en grand partie brûlés. Les runes les plus anciennes gravées sur les tombes des cimetières font penser qu’il y a cinq cent ans – soit au début de notre calendrier - nos ancêtres s’étaient partagés Astès comme une multitude de royaumes. Ils vivaient dans un climat instable et guerroyaient souvent. Même si les pactes pour pacifier le continent se succédaient, ils ne demeuraient pas moins éphémères. C'est certainement suite à cette époque rude qu'Elis vit le jour il y a près de deux cents ans.

Elis, capitale d’Astès, reste légendaire quant à sa création. Il y a trois cent ans, de grands guerriers provenant de chacun des royaumes eurent la mission de s’unir pour bâtir une grande cité que la gloire rendrait inégalable. Les grands pontes de cette entreprise n’eurent cependant pas la joie d’observer la finalité de leur alliance tant le temps leur manquait. En effet, ce fut cent années plus tard que la première réelle cité d’Elis naquit. D’après les croquis de l’époque, la cité ne disposait alors que du château que nous connaissons aujourd’hui comme exclusif au roi et à sa famille.
Pour décider de qui siégerait sur le trône, les descendants des guerriers décidèrent d’un cycle de gouvernance et s’y tinrent sans faillir malgré certaines manigances et coups d'état. C’est ainsi que notre histoire reconnut six familles royale à cette époque: les Quernold, les Erolm, les Ytorian, les Serm, les Oss et les Viernis. Chaque famille disposa d’une reconnaissance sans faille et leurs noms devinrent mémorables pour leurs actes, les bons comme les mauvais.




Peinture de Quernold I du peintre de Tuan Tsi, Yuyan Xian Sheng


Xierth Quernold, nommé Quernold I, fut le premier de tous et était bon diplomate. On l’associa à une qualité de politicien et de négociant hors pair. Il agrandit le royaume d’Elis sans faire couler de sang ni de larmes. Il obtint des terres en profitant de la famine pour gagner en popularité. Il décida de nourrir les plus démunis avec les réserves généreuses des contrées déjà ralliées. Les peuples impressionnés n'hésitèrent pas plus longtemps à prêter allégeance pour se garder des périodes difficiles. Dès lors, Elis s'étendit aux alentours de son château et son influence grandit tant en tout le continent, qu'on nomma le Royaume des Anges. On prétendit que Quernold I était un homme préoccupé par les bonnes relations avec les dames, voir légèrement prude. Longuement réfutée, la rumeur se vit amplifiée lorsqu'on retrouva dans une vieille bibliothèque sa Loi.


Citation:
Extrait de la Loi sous Quernold I.

*Les relations et les mariages sont interdits entre enfants et parents. Quiconque aurait un enfant par le biais d’une telle relation sera pendu et l’enfant noyé.

*Il est interdit de toucher la femme ou fille d’un autre sans son approbation. Selon l’endroit où celle-ci est touchée, l’époux lésé peut demander réparation. La hauteur des amendes est la suivante :
-Toucher la main de la dame est passible d’une amende de quinze pièces d’or.
-Toucher du poignet jusqu’à l’épaule est passible d’une amende de quarante pièces d’or.
-Toucher la gorge de la dame est passible d’une amende de cent pièces d’or.
-Forniquer avec la dame est passible d’une amende de deux cent pièces d’or et d’une demande d'exécution.

*Plus la femme offerte en mariage est impure, plus sa dote devra être élevée pour tenter de compenser ses péchés.






Peinture de Erolm I et de sa femme la reine Opaline.


Joaan Erolm, nommé Erolm I, fut un grand roi guerrier : devant l’expansion du Royaume des Anges, des seigneurs voisins prirent les armes pour tenter de récupérer des parcelles. Son prédécesseur, Quernold I, avait failli devant une armée ennemie et était même mort sur le champ de bataille. Joaan Erolm réorganisa les forces armées du Royaume des Anges. Il mit en place des stratégies innovantes de combat et réussit à reconquérir les terres perdues. Mais, comme l’homme était considéré comme rancunier, il ne s’arrêta pas à ses anciennes contrées et prit par la force de ses armées, celles des seigneurs ennemis. Dans un ouvrage provenant du fief du Feu Seigneur Balwen on puit lire ses quelques mots sur ce Grand Roi:


Citation:
"Le Roi n’est pas un ange calme qui guiderait les hommes vers l’absolution. Il les guide vers le sang et sa victoire appelle le notre. Il est si puissant que la nature s’est courbée face à lui : les serpents attaquent nos soldats alors qu’ils s’avancent vers lui, les loups mangent nos bestiaux et les font se jeter dans nos puits, nous privant de la moindre goutte potable qui nous ferait regagner des forces. Son simple regard effraie nos plus habiles soldats tant on y voit brûler les flammes d’une revanche qu'il compte assouvir. Main de la Mort, il nous a tous condamnés. »




Peinture d'une bataille "Erolm I, le Victorieux" du peintre Mathias Verhasselt.


Erolm I était un grand guerrier, mais on le prétendit également grand amateur de chair. Il se maria avec Opaline Serm connue alors pour son agréable gracilité, dérobant ainsi sa place dans le cycle des accessions au trône. Cependant, de tous furent connus qu’à ses yeux, les dames se devaient d’accéder à ses requêtes. Il fit donc supprimer les lois frileuses de Quernold I. De ses frasques bien des enfants seraient nés. Tant, que la reine Opaline se serait sentie obligée d'assurer la légitimité de sa descendance par des lois éloignant définitivement les bâtards de son époux du trône.

Citation:
Extrait de la Loi sous Erolm I.

*Chaque premier fils sera offert à l’armée dès ses sept ans contre cent pièces d’or.

*Chaque première fille sera offerte à sa terre dès ses sept ans contre cinquante pièces d’or.

*La procréation est interdite entre enfants et parents. Quiconque aurait un enfant par le biais d’une relation incestueuse serait pendu et l’enfant noyé.

*Une catin à tout jamais catin restera : que son destrier soit noble ou truand, jamais elle et sa descendance ne disposeront d’un autre statut
.


Il fallut un cycle après Erolm I pour que les lois qui assujettissaient les femmes face aux hommes soient retirées. Le roi qui les retira était l’ancêtre de notre souverain : Fried Oss I. on raconte qu’il n’accomplit cela que parce que les lois contraignaient ses volontés d’épousailles. Quoi qu’il en fut, dès lors qu’une reine put advenir sur le trône, ces lois jamais ne furent rétablies bien que des disparités demeuraient, et demeurent, entre hommes et femmes.





Peintures de Nathalia Viernis, "La Jeune Princesse" de la peintre Escume et "La Reine Blessée" de Ytorian II du peintre Hgjart.


La famille Viernis ne parvint pas à prendre le pouvoir car les seuls héritiers périrent à une sévère épidémie de peste qui n'épargna personne. Beaucoup à l’époque songeaient que le fléau avait été guidé, tel un châtiment sur ceux qui n’avaient fait absolution d’une ancienne trahison. Pourtant, aucun évènement ne relate d'un déchirement particulier avec les autres familles ni même avec le Temple, je reste donc sceptique quant à cette version des faits. Tous condamnés, ils cédèrent donc leur place quant à l'ascension au plus haut siège. Nathalia Viernis, héritière et condamnée, envoya cette lettre à Naïa Ytorian, avant que sa demeure ne soit brûlée, elle à l'intérieur, pour éloigner la maladie des terres.

Citation:
" Ma chère et tendre amie,

Aujourd’hui je me vois souffrir d’une implacable destinée et je me comprends être vouée à la mort. Ma main tremble en vous écrivant ces mots et j’aimerais tant vous dire que cela ne provient que de la peur, mais il n’en est rien. Mes mains me font souffrir, refusant parfois de m’obéir, comme toutes les articulations de mon corps. Je me sens fiévreuse et je crains que ce ne soit la dernière lettre que nous échangions.
Je me faisais une joie de vous retrouver au château et de monter sur cet immense siège que jeunes, nous espérions un jour chevaucher. Nous étions alors des enfants et rêvions naïvement sur les complexité de la régence d’un royaume ou les mystères de l’amour. Je me revois, à vos cotés, palabrant de la gente masculine qui se ruait à nos pieds enfin je dois l’avouer, principalement aux vôtres. Aujourd’hui, ils craindraient de m’approcher tant ma peau est en certains endroits repoussante. Je bénis le ciel de m’avoir pris mon époux en premier. Même si je n’appréciais sa façon d’aimer, il me trouvait belle et n’a eu le temps de me voir assez changer pour me trouver repoussante et frêle.

Ma tendre amie, j’ose en cette lettre vous demander d’aller trouver nos corps et de les enterrer, nous offrant alors une dernière prière pour que nos âmes soient libérées.

Votre bien heureuse cousine, Nathalia.
"






Cette lettre a été retrouvée dans les affaires de Naïa Ytorian II, héritière de la famille Ytorian. Ytorian II fut reconnue telle une reine intransigeante et manipulatrice. Elle fut cependant d’une grande importance pour l’élévation de notre cité. Pour éloigner les complots envers sa couronne, elle dirigea la colère des nobles entre eux. Privatisant le château à ses seuls invités, ceux-ci tentaient par tous les moyens d’entrer en ses grâces pendant ses nombreux bals et pour cela, s’affairaient à condamner leurs pairs. Elle fit mettre en place une dîme conséquente qui lui permit d’agrandir la capitale dont l’essor était tel que de nombreux individus se pressaient contre les murailles du château ou des petites maisonnées des plus riches. A la fin de son règne, certaines cartes retraçaient la présence d’une grille entre les hauts et bas quartiers de l’époque, mais aucun ouvrage n’en témoigne vraiment l’existence.

Citation:
Extrait de la Loi sous Ytorian II.

*Chaque premier fils sera offert à l’armée dès ses sept ans contre cinquante pièces d’or.

*Chaque première fille sera offerte à sa terre dès ses sept ans contre cinquante pièces d’or.

*Chaque deuxième enfant apprendra à lire et à écrire gratuitement dès ses cinq ans.

*Chaque deuxième fille sera offerte au temple dès ses douze ans contre vingt pièces d’or.

*A chaque changement de saisons, un présent sera offert au seigneur des terres, au temple ou à la reine en plus des dîmes.

*Quiconque portera un vêtement pourpre sera pendu.






Peinture de Serm III.


A cette époque, on entendit parler de Zarick Serm, soit Serm III, qui devait accéder au trône juste après Ytorian II. Cependant, ce ne fut le cas et on se moqua bien de celui qui aurait pu devenir roi. L’homme, alors encore jeune, décida d’aller prendre possession du Volcan Pià en barque, prétextant que la lave recelait un joyau légendaire. Bien mal lui en fit : nous-mêmes n’étions jamais allés sur l’île et nous n’entendîmes plus parler de son rafiot. Ses parents alors trop âgés n’auraient eu de nouvel enfant et on ne trouva plus aucun texte faisant référence d’un autre descendant de la famille, considérée comme morte avec la disparition de Serm III, l'Inconscient.

Citation:
Extrait d’une Loi laissée par Serm III mais avortée.

*Chaque premier fils sera offert à l’armée dès ses sept ans contre deux cent pièces d’or.

*Chaque première fille devra apprendre la danse dès ses sept ans.

*Chaque pleine Lune, les hommes et les femmes festoieront en vêtements violets et ne travailleront le jour suivant.

*A chaque nouvelle saison, un chapeau deviendra l’emblème du pays et devra être porté par tous. Quiconque ne portera le bon chapeau devra payer une amende de cent pièces d’or.






Les rois et reines se succédaient, restant très peu de temps au pouvoir pour la plupart. Bastien Erolm IV demeura à peine une décennie sur le trône, devant l’abandonner résigné car considéré comme indigne de son rang. Il n'était pas vraiment un incapable mais il n'avait pas la prestance d'un roi, comme s'il n'avait rien hérité du premier Erolm. Son nom marqua pourtant les esprits en raison de sa jeune fille, Agata, qui aurait fait pâlir les hommes par sa longue chevelure dont la couleur naturelle se serait associée à celle des braises encore chaudes. La femme n’accéda cependant jamais au pouvoir car alors que le cycle lui offrait enfin la gouvernance, il y a une vingtaine d'années, ses cheveux s’illuminèrent, enrobés par les flammes du bûcher sur lequel elle avait été attachée. En effet, à l’aube de son règne en l’an 491, notre roi bien-aimé Lirk Oss, qui aurait du accéder au trône après celle-ci en tant que Oss IV, lui déroba le trône qu’elle ne devait, sans aucun doute, pas mériter. Sa prise de pouvoir fut incroyablement aisée : ses troupes battirent celles du roi en place Ytorian IV. Lirk Oss devint alors le premier Empereur Céleste, alors que les autres familles mourraient tantôt sur ses ordres tantôt dans des circonstances obscures. Pour céder l'horizon à notre suzerain, les anciens membres royaux abandonnèrent tout pouvoir sur les terres qu'ils avaient jusqu'alors investies depuis tout ce temps. La seule condition pour échapper à la mort revenait à embrasser l'existence la plus humble et de vivre égal à un esclave. Seule la famille Ytorian réussit alors à ne point être retrouvée, s’enfuyant sans le moindre honneur. La famille Quernold quant à elle, offrit sa jeune et belle héritière, Elna, à Lirk Oss pour lui témoigner son soutien et admiration, cadeau que le jeune homme accepta en se mariant avec elle en l’an 492.




Peinture d'une bataille du peintre Arbarian.


Notre roi Lirk Oss est un excellent roi qui a mis fin à toutes ces doctrines qui abattaient peu à peu notre empire et ses richesses. Bien que la première année fut dure, vu que nous avons du brûler toutes les récoltes des terres des anciennes familles royales, notre empire jamais, ne devint aussi riche que sous son règne. Les terres semblaient être bénies tandis que la famine s’éloignait de nos mémoires. Les Érudits disposèrent grâce à lui de plus d'importance, au point de pouvoir fournir soins ou apprentissages basiques contre une faible somme. Astès acceptait jusque là en ses terres quelques habitants des autres continents, autant par volonté d’ouverture que par obligation. Le roi Lirk Oss ouvrit les portes d’Elis qui jusqu’alors leurs avaient été closes, et contracta des engagements commerciaux grâce à tous ces visiteurs. Bien sûr, notre population est bien peu hétérogène mais la diversité de ses habitants n’a d’existence que grâce au regard de notre bon Roi.

En l’an 508, Odian Ytorian tenta une rébellion contre notre empire pour récupérer ce qu’il estimait être son trône. Anel Quernold rompit sa promesse et aida Odian en lui fournissant soldats. On supposa qu’il lui avait aussi offert le gîte mais jamais nous n'en apprîmes davantage. C’est pendant ces batailles que la Grâce Écarlate fut connue, devenant à peine quelques années après la mécène des Militaires. Cette guerre au sein même d’Astès provoqua la mort d’Odian et d'Anel, sans même un procès : Odian fut tué sur le champ de bataille et Anel décapité sur place publique.

Il était en cette année là le chant des ménestrels qui contait tant de défaites et de victoires que nous ne savions plus qui suivre:


Citation:
" A la lance de l'ennemi je vois le blason du Seigneur! Pucelles tremblez car ils viendront cueillir leur butin.
Ne cherchez pas celui qui fait tant résonner la peur! Fuyez simplement devant les cornes des fantassins.
Fidèles ou prisonniers tous vous connaîtrez votre heure, qu'importe que vous ayez payé la dîme ou cédé votre pain!
"







Peinture de l'ancienne reine Elna "L'ensorceleuse" du peintre Bell Dandyu


Au debut de l'hiver de cette fin de l'an 510, le roi mit fin, après maintes supplications du peuple, à ses épousailles avec Elna Quernold. La Reine était accusée d'être une sorcière qui tuait les rares enfants à qui elle donnait le jour pour leur voler leur jeunesse. Bien qu'elle ne fut brûlée vive comme il l'était recommandé, elle fut envoyée en une demeure dont la seule ouverture serait juste assez grande pour faire passer de la nourriture et de l'eau. Seul Lirk Oss, notre bon suzerain, avait le droit de tenir discours qu'elle puisse entendre et certains prétendirent qu'il fit même placer, suite à un de ses enchantements, une trappe gardée pour pouvoir lui rendre visite, trop ensorcelé pour résister à sa chair. Ces rumeurs prirent bien heureusement fin lorsque le roi annonça qu'il cherchait une nouvelle épouse, les plus jolies femmes du peuple se dépêchant de se faire peindre pour lui envoyer œuvres qui rehausseraient leur beauté afin qu'ils les choisissent. On dit que l'ancienne reine les maudit alors car à peine certaines avaient-elles commencé à tenter de charmer le premier empereur qu'elles disparurent mystérieusement et si leur corps fut retrouvé quelques jours plus tard, leur esprit lui, s'était bien envolé.



Depuis, les prétendantes ne manquent pas même si le spectre d'un mauvais sort fait craindre aux malheureuses. Le Roi semble avoir enfin écarté les menaces qui rôdaient sur le Royaume et la vie semble chaque jour plus radieuse. Le Temple lui même semble accorder ses faveurs au souverain, les étrangers se font de plus en plus nombreux mais la magnificence de notre Empereur n'a pas d'égal, ils savent que tout commence ici. Lirk Oss est connu comme un homme discret et respectueux de son peuple. Sa guerre fut terrible mais il semble vouloir balayer le souvenir de ces batailles et désastres pour la populace. Il offre les soins, l'éducation et encourage les voyages et initiatives.


Citation:
" Extrait de la loi sous Lirk Oss I, Empereur Céleste

*Toutes les lois passées sont révolues.

*Le Temple veille et son action est incontestable. A chaque nouvelle lune, une offrande devra y être déposée.

*La vie nous fait nous différencier par la couleur de notre sang. Les enfants nés de deux sangs différents sont moins stables que les plus purs : chaque naissance provenant d’une union mixte non-noble fera payer une dîme supplémentaire chaque cycle lunaire aux parents d'abord puis, à l’enfant dès que celui-ci sera en âge de gagner sa vie.

*Chaque crime sera jugé par un érudit habilité pour appliquer sentence nommé Juge.
*Un individu lésé peut demander auprès d’un Juge à avoir le droit de rendre justice lui-même contre un certain impôt.
*Tout criminel peut demander une fois à ce qu’un juge revoit sa sentence : il aura alors le droit à un procès avec trois érudits habilités. Cette demande a un prix : si le coupable ne peut trouver la somme nécessaire à la révision de la sentence, sa demande sera avortée.

*Un mariage pourra être rompu par un Juge si celui qui souhaite divorcer peut faire témoigner deux personnes en sa faveur.

*La parole d'un Astesien vaudra toujours plus que celle d'un barbare. Un habitant connaît mieux sa ville qu’un étranger, sa parole prévaut donc en toute situation au sein de sa cité.

*Tout groupuscule peut être arrêté et interrogé s’ils sont en les rues de la cité la nuit.
*Une femme engagée ne pourra se promener la nuit en compagnie d'un homme s'il n'est pas de son sang ou de son alliance.
*La nuit, les courtisanes ne sont pas autorisées à fréquenter les Hauts Quartiers pourvu qu'elles n'y habitent.

*Les hommes n'auront droit d'apprécier la chair d'une courtisane s'ils n'ont pas payé leur dîme à l'Empire. Les femmes seront condamnées au fouet si elles persuadent l'individu en connaissance de cause.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 24 Déc - 01:24 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Osh le Secret Gardé Index du Forum -> | - Terre - | Continent d'Astès :: Elis, la Capitale -> Collège des Érudits -> Rayons de la Bibliothèque Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Se rendre sur le portail TourDeJeuVoir les explications de cet anneau sur le site TourdeJeuVoir la liste des jeux de cet anneauPour avoir un jeu de cet anneau au hasardPour voir le jeu précédent de cet anneauPour voir le jeu suivant de cet anneau