Osh le Secret Gardé Index du Forum


 
Osh le Secret Gardé Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Pachdam Domsen ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Osh le Secret Gardé Index du Forum -> | - Très Hautes Sphères - | -> :: Le carnet du passeur :: -> Portraits à disposition
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Les Mécènes
Guides

Hors ligne

Inscrit le: 10 Déc 2010
Messages: 8
Race: Divine
Âge: Sans Âge

MessagePosté le: Mar 14 Déc - 21:04 (2010)    Sujet du message: Pachdam Domsen Répondre en citant

.:: L’identité ::.





Nom : Domsen

Prénom : Pachdam

Surnom : Les Scribes le nomment l’Or Rouge, pour symboliser l’or gagné et le sang versé par sa faute.

Âge : 34 ans donc en l'année 477.

Race : Hërn

Code couleur: #C7AA7A

Secteur d’Activité : Mécène des marchands, il dispose d’un empire commercial et gère les entrées et sorties de marchandises de la ville. En tant que mécène, il a le droit de demander aux villes un rapport sur leurs propres recettes et transactions.

Lieu de résidence : Pachdam vit principalement dans une maison des Bas Quartiers, proche de nombreuses boutiques qu’un noble n’apprécierait d’approcher. Il dispose également d’une petite résidence dans les Hauts Quartier où se trouverait sa femme.

Description Physique : Pachdam a la peau de la couleur de la terre. C’est un homme bien bâti d’une carrure assez impressionnante, il est aussi grand qu’un cheval de haute stature. Ses épaules sont larges et carrées, son visage est endurci par une forte mâchoire dont le menton est caché par un bouc sombre. Ils portent ses cheveux noirs mi-longs, souvent attachés en arrière ce qui accentue davantage ses traits raides, comme s’il avait été taillé dans de la pierre. Ses yeux froids ne reflètent d'aucune compassion et sont appuyés par de larges sourcils broussailleux qu'il fronce bien souvent au dessus d'un nez droit aux larges narines pour affirmer son autorité.

Pachdam porte des vêtements de très haute facture voir luxueux, de couleurs généralement chatoyantes mais ternies. Cette volonté d’assombrir ces couleurs ne fait qu'accentuer les dorures qui brodent les contours des coutures, rappelant à quiconque qu’il est l’un des plus riches –si ce n’est le plus riche- d’Astès. Il porte des chaussures de cuir à large semelles, permettant autant de courir sans être gêné, de piétiner un gueux sur son chemin que de marcher de son pas lourd, bruit caractérisant sa cadence. Ce grand négoce porte une aura particulière, inquiétant ceux qui se trouvent en sa présence, leur rappelant que cet homme est dangereux bien qu'il ne porte aucune arme sur lui. A ses doigts, une imposante chevalière qu'il ne quitte jamais cache bien des secret.

Description Morale : Pachdam est un homme aussi abrupt que ses sombres yeux le laissent présager. Il ne s’ennuie à dire compliments, à déclarer amourettes aux femmes ou hommes s’approchant de lui. C’est un homme d’action pour qui les mots n’ont que peu de valeurs : lui aurait-on même prouvé dix fois sa loyauté que sa confiance ne serait accordée. L’homme n’a pas la langue dans sa poche, ni sa main : sa colère est franche et s’abat sur quiconque le mérite ou se trouve au mauvais endroit au mauvais moment. Force de la nature, cette vivacité le fait craindre autant que respecter. Pachdam dispose de nombreux sujets : pourritures ou purs, cela ne l’intéresse pas tant que l’on agit selon ses ordres et ses intérêts. Et bien peu oseraient le trahir… Pachdam est un être individualiste qui n’a besoin d’amis, de proches ou de camarades. Réciproquement, disposer d’ennemis ne lui servirait pas à grand chose, il n'a donc de rancoeur tenace qui marquerait un individu dans son coeur plus qu'un autre et il fait en sorte de se tenir loin des complots.

Si les manigances politiques ne l’intéressent pas, celles du commerce cependant attise sa convoitise. Les complots visant à obtenir du pouvoir ne sont rien face à ceux pour l’argent ou des parts d’une terre. Drogues, services, femmes ou hommes, tout peut se vendre à ses yeux et chaque chose peut avoir son utilité. Il serait sot de croire que Pachdam désire sans limite : il s’est fixé une volonté et, bien que personne ne la connaisse, se tient à l’épancher. Plus que par son intelligence, c’est par sa capacité à déterminer chaque possibilité qui s’offre à lui et à ses desseins qui le fit monter si haut.



.:: L’histoire ::.


Le passé du personnage (BG): Pachdam est le fils de Linia, la danseuse. Celle-ci, provenant de Mîria, avait eu le malheur d’offrir son corps à un cousin d’Erolm IV, alors marié et père, qui voulait qu’elle ne danse que devant ses yeux. Quelques mois à peine après qu’elle se soit vue privée de sa liberté, elle tomba enceinte et fut ainsi rejetée par le noble. Surveillée par l'homme qui voulait se débarrasser de la preuve de cette union, elle ne reçut pas le moindre soin et périt deux mois seulement après qu'elle donne naissance à leur fils. Tuer était alors un crime, le noble le savait, bienheureux qu’un juste châtiment se soit abattu sur la mère, il décida de laisser le bébé dans la rue où il finirait par mourir. Mais, l’enfant ne fut dévoré par les rats car emporté par une femme, il en devint un membre à part entière. Ces années de l’existence de Pachdam, où il n’avait pas même un nom, n’est connu du peuple d’Astès : personne ne se douterait que l’homme le plus riche d’Elis devait chercher pièce dans les poches ou dans la vase pour survivre.

Mais ce fut le cas : jusqu’à ses quatorze ans, Pachdam était un Rat. Il vivait dans les plus sombres quartiers, pillait, sentait fort et ne connaissait la valeur des sentiments. Lors de ce qui avait été décidé pour être la date de son anniversaire, Pachdam dut quitter la guilde enfantine car passé quatorze ans, on se rendait alors en celles pour adultes, plus classées et organisées. L’enfant avait été vite remarqué et plusieurs cercles cherchaient à l'embrigader depuis la fois où il avait réussi à obtenir l’or d’une riche famille en s’introduisant en leur demeure pendant qu’ils dormaient et en ressortant totalement indemne, les poches pleines. On murmurait alors qu’il avait roué de coups à mains nues le chien de la famille pour qu’il ne trahisse sa présence, le laissant désarticulé, glapissant en son sang, à moitié mort.

Cependant, une rumeur l’éloigna des guildes car depuis les bas fonds, on grondait que bientôt, la lignée d’Erolm IV ne serait plus. A quatorze ans, Pachdam avait un esprit particulièrement affûté et était déjà connu pour sa colère tenace. Lorsque un supposé mercenaire a qui était confié cette tache était venu jusqu'à lui pour qu’il rejoigne cette grande entreprise. Une rage inconnue lui brûla les entrailles, gouvernant ses sens. Il suffisait que Pachdam songe à ceux dont il aurait du partager les biens et le nom pour que la colère l’envahisse et qu’il ne puisse contrôler ses pulsions. Sa mère lui avait donné ce nom d'Erolm, ce ne pouvait pas être une coïncidence. Il frappa alors quiconque se trouvait sur son chemin jusqu’à ce que les articulations de ses mains le fassent souffrir. Alors, plus vive encore que la fureur, l’inquiétude de laisser un autre tuer son père à sa place le tortura. Pachdam se rendit alors en leur demeure, profitant des combats qui s’y déroulaient, et s'approcha enfin de son géniteur.

Ses pulsions l’avaient vaincu et, lorsqu’il reprit ses esprits et leva la tête de son œuvre, il ne remarqua que des hommes aux toges sombres qui l’observaient, il reconnut les Veilleurs et ne partit même pas en courant. Ils n’arrêtèrent pas l’adolescent encore en transe, et Pachdam se souvient uniquement de leurs murmures sifflant comme une psalmodie d'un autre temps. Puis, il aperçut un œil, le regard d’un monstre. Il hurla mais ne put lui échapper, son corps refusant de bouger. Lorsque cette vision s’échappa, les veilleurs étaient déjà partis et les combats continuaient de faire rage tout autour de lui, comme si rien ne s’était passé. Il fallut que la porte s’ouvre à nouveau pour qu’il sorte de son désarroi total, croisant alors le regard de celui qu’il admira : le roi, le jeune roi.

Tous deux tachés du sang des combats, Pachdam ne bougea de la flaque en laquelle son pantalon s’était immergé. Le roi lui tendit une main pour l’aider à se relever mais Pachdam ne s’en saisit pas, ce qui amusa sans aucun doute le nouveau souverain Lirk Oss qui repartit en fermant la porte derrière ses hommes et lui, laissant Pachdam seul avec le corps. L’adolescent n’offrit prière à son père, il se saisit de la bague du régent de la famille et repartit.

Pachdam retourna dans la guilde qui lui avait proposé de l'accueillir et y rencontra bien vite un homme : Permiald Domsen. Cet homme était le trésorier royal, alors en fuite, et qui espérait qu’une guilde le protégerait contre des informations sur des magots cachés. Pachdam saisit cette occasion, gardant l’homme caché de ses camarades eux-mêmes, n’hésitant à tuer ceux qui connaissaient son existence, et pendant de longues années, se nourrit des savoirs et secrets de l’homme. Quand celui-ci n’eut plus rien à lui apprendre, Pachdam le tua et, peut être en hommage, lui vola son nom. Pachdam Domsen fut connu du peuple, contrairement au Rat qu’il était, disposant à présent des trésors cachés des Erolm, d’une épouse de haute lignée et d’une capacité de négoce aiguisée. Il monta les échelons de la hiérarchie interne aux négociants de la ville au point de rencontrer le mécène. Celui-ci laissa un testament déclarant Pachdam comme son héritier et bien des rumeurs sur la raison de sa mort restent en les mémoires, mais cela permit à Pachdam de devenir un mécène et de rencontrer à nouveau le roi, serrant cette fois la main de celui qui l’avait, sans aucun doute, reconnu.


Relations et utilisations: Pachdam n'a aucune relation particulière : il connaît les mécènes et dispose d’espions, principalement dans les bas quartiers. Il a également une femme qu’il cloître chez lui et ne lui accorde que de rares visites, quand son humeur est de batifoler avec elle.

Crédits: The High Inquisitor by Nathie

Divers : ~

En tant que Mécène, Pachdam n'est pas jouable.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 14 Déc - 21:04 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Osh le Secret Gardé Index du Forum -> | - Très Hautes Sphères - | -> :: Le carnet du passeur :: -> Portraits à disposition Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Se rendre sur le portail TourDeJeuVoir les explications de cet anneau sur le site TourdeJeuVoir la liste des jeux de cet anneauPour avoir un jeu de cet anneau au hasardPour voir le jeu précédent de cet anneauPour voir le jeu suivant de cet anneau