Osh le Secret Gardé Index du Forum


 
Osh le Secret Gardé Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Alyenor d'Othrelun ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Osh le Secret Gardé Index du Forum -> | - Très Hautes Sphères - | -> :: Le carnet du passeur :: -> En route pour l'aventure
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alyenor d'Othrelun
Petite renommée

Hors ligne

Inscrit le: 19 Sep 2012
Messages: 14
Race: Hërn
Zone: Elis
Âge: 20 ans

MessagePosté le: Mer 19 Sep - 10:47 (2012)    Sujet du message: Alyenor d'Othrelun Répondre en citant

.:: L’identité ::.     



Nom : d'Othrelun
 
Prénom : Alyenor

Surnom : Aly, comme la surnomme sa cousine, ou Lys quand elle joue les duellistes ou participe en douce à des courses
 
Âge : 20 ans (01/12/491)
 
Race : Hërn
 
Code couleur: #009966

Secteur d’Activité : Noblesse, fiancée rebelle ?

Officiellement, Alyenor apprend à gérer un domaine, à broder, faire fructifier des commerces ou entreprises, danser, et tant d'autres activités absolument nécessaires à l'éducation de toute demoiselle de bonne famille- et en effet, elle gère son élevage avec un sérieux certain. Mais à côté de ça, la donzelle court les rues, joue les duellistes à l'occasion et, surtout, fréquente avec assiduité les courses. Non, non, pas depuis les gradins, sur le dos d'un cheval, déguisée le plus souvent.
     

 
Lieu de résidence   - ou l'art de convaincre les gens que vous habitez dans les écuries familiales quand vous en êtes l'héritière.

Techniquement, Alyenor réside chez son précepteur, dont la demeure, dans les Hauts Quartiers, est tout à fait confortable et spacieuse de façon à pouvoir accueillir diverses figures importantes. La demoiselle dispose en ces lieux d'une petite suite composée d'une belle chambre lumineuse. Le seul point à déplorer est que cela ne l'empêche pas de préférer au confort de ces lieux les écuries, voire les rues et les champs de courses, qui sont de loin ses lieux favoris.

Outre la demeure familiale située non loin mais qui ne la voit plus que très rarement, la demoiselle est héritière d'un certain nombre de terres autour de la capitale et de quelques commerces ou entreprises. Si la surface totale de son patrimoine n'est pas excessive, un soin constant en fait un revenu tout à fait confortable et régulier, et les  d'Othrelun ont pour tradition d'inciter chaque enfant à apporter sa pierre à l'édifice, étendant petit à petit ledit patrimoine.

Dans le cas d'Alyenor, sa participation est un haras assez réputé, à l'extérieur de la ville, qu'elle administre avec enthousiasme. Situé hors de la ville, c'est un domaine assez vaste pour accueillir un élevage convenable. Outre les écuries en elles-même et quelques prés, les lieux comportent une maisonnette qui accueille parfois la maitresse des lieux. La grande majorité des chevaux sont là, seules une ou deux montures résident dans les petites écuries attachées à la demeure du précepteur d'Alyenor, pour permettre à la demoiselle de se déplacer rapidement.
     

 
Description Physique - ou l'art du pied de nez aux règles élémentaires de la mode chez les jeune filles de bonne famille.

Toute noble qu'elle soit, Alyenor est de ces créatures que des escarpins ne retiennent pas et ne modèlent pas si facilement. Sans doute déjà parce qu'il faut lui mettre la main dessus pour lui passer lesdit escarpins, mais ceci est une autre question... Façonnée par l'énergie qui irradie de chacun de ses mouvements, la demoiselle est d'une finesse relative mais trompeuse et un oeil attentif ne manquera pas de remarquer le dynamisme qui court sous sa peau cuivrée par le soleil. Celle-ci, pas vraiment proche du teint de porcelaine apprécié à la Cour, recouvre un réseau de muscles relativement fin mais néanmoins efficace, qui dote la jeune femme de jambes élancées et d'épaules un peu larges, encore que pas assez pour lui conférer le côté androgyne dont elle aimerait pouvoir se parer.

Son visage de toute façon se serait chargé de saborder tout effort pour épaissir sa taille ou aplatir ses formes. En effet, les traits fins d'Alyenor, s'ils accueillent régulièrement écorchures et poussières, sont l'écrin d'yeux en amande d'un vert profond, expressifs, du moins quand les mèches folles de la crinière de la demoiselle ne font pas obstruction. Dans un autre contexte, avec un peu de soin, lesdites mèches rebelles auraient pu être domestiquées en boucles élégantes, mais en l'occurrence, la jeune fille ne les porte longs que pour éviter des hurlements à lui en percer les tympans, et tresse le plus souvent sa chevelure, même si quelques mèches trop téméraires font parfois les frais de ses duels et entrainements à l'épée et tombent régulièrement au champ d'honneur.

A propos d'entrainements et autres loisirs tout à fait inadaptés de l'avis général à une jeune fille de bonne famille, si les activités décriées d'Alyenor ont formé sa silhouette, elles influent aussi sur sa façon de se déplacer et s'habiller. Garçon manqué jusqu'au bout des ongles - qu'elle a d'ailleurs de fort courts et régulièrement griffés - Alyenor apprécie les pantalons, tuniques, chemises et bottes ferrées et glisse sournoisement vers un style carré, presque militaire... et masculin. S'il lui arrive de repasser à une garde-robe plus classique, c'est en général avec force grognements pas très élégants, et quiconque aurait l'espoir qu'une robe l'empêche de monter à cheval risque d'être vite déçu. Seule exception en matière de vêtements féminins, elle apprécie relativement les corsets.
     
 

Description Morale - ou l'art de prendre le mors aux dents et de ruer dans les brancards

De la bonne éducation et des manières enseignées par des hordes de précepteurs, Alyenor a majoritairement retenu que la haute société était à mourir d'ennui. Peu patiente, d'un tempérament tout à fait flamboyant, la demoiselle et son absence de talent pour les euphémismes et politesses subtiles - ou son absence de bonne volonté en la matière, plus précisément - n'ont pas eu un franc succès dans les salons de thé. Les vieilles dames  qui coordonnent ce genre d'évènement ont assuré à ses géniteurs d'un air pincé que leur fille avait un caractère entier, mais rien qu'une main de fer ne sache faire courber. Aux dernières nouvelles, elles attendent encore de voir la demoiselle plier.

S'il faut avouer qu'il y a dans l'équation une dose d'esprit de contradiction, Alyenor est surtout quelqu'un de combattif et de fier, peu apte à laisser tomber une cause qui lui est chère, que ce soit l'escrime, ses chevaux bien-aimés, sa vocation militaire ou le secours de la veuve et l'orphelin - et accessoirement de sa cruche de cousine qui s'acharne à tomber en pâmoison devant des armoires à glaces. Profondément loyale à ses idéaux d'honneur, elle n'en reste pas moins capable d'un certain esprit revanchard et d'une férocité dangereuse, qui se tourne facilement contre quiconque tente de brider sa liberté. La lâcheté, l'intolérance et la bêtise lui courent aussi facilement sur les nerfs, et elle n'hésite en général pas une seconde à le signaler à l'importun avec un certain mordant que d'aucuns qualifieraient d'insolence.

Malgré une liste de défauts qui peut sembler impressionnante, Alyenor est capable de rigueur et d'attention, ainsi que d'une détermination à toute épreuve, voire d'altruisme pour peu qu'on la connaisse ou que l'on partage certains de ses centres d'intérêts, ou son admiration pour les grands militaires de la cité. Il faut souligner que ladite admiration, en adéquation avec le caractère de la brunette, porte moins sur le respect des lois, de l'ordre ou des convenances que sur les prouesses techniques, le courage ou la maestria stratégique de ses modèles.
     


Pnjisation : Oui, pour des actions mineures ou des références à des actions non jouées et en accord avec la logique et les compétences de mon personnage, notamment dans les combats, courses ou autres actions incitant à un rythme assez rapide, mais jamais pour les paroles.
     

Fréquence de jeu :D'une à plusieurs fois par semaines selon mon travail et mon accès au net


.:: L’histoire ::.     


Le passé de votre personnage (BG):

Le grand traumatisme de Myllia Oss avait clairement été son incapacité à entrer dans la noblesse pure, malgré son affiliation à la famille royale. Ce n'était pas faute d'avoir tout tenté, pourtant... Elle avait cultivé sa beauté, son don pour la harpe, son patrimoine, avait investi dans le commerce pour prouver sa modernité tout en cultivant les terres de son héritage. Rien n'avait fait changer d'avis son royal parent et c'est la tête basse qu'elle s'était résolue à épouser un jeune noble, issus de roturiers mais riche.

Pour autant, ce n'est pas en prenant le nom de d'Othrelun qu'elle avait renoncé à un jour voir ses enfants rejoindre la noblesse pure. Ils auraient des têtes blondes adorables et bien élevées, polies, intelligentes... En l'occurrence, il fallut que le seul enfant qu'ils parviennent à avoir soit une fille. Enfin, physiquement. Plus ou moins. Jamais gamin n'avait mieux illustré l'expression de garçon manqué, tant pour son père, qui aurait souhaité un héritier, que du côté de l'enfant. Remuante dès son plus jeune âge, Alyenor manifesta très tôt une vivacité qui menait la vie dure à ses nourrices et précepteurs et une indépendance certaine. Si les leçons furent assimilées sans difficultés, étrangement, les tentatives pour justifier la nécessité de cours d'étiquette, de maintien et de danse par le mariage avec un bon parti ou pour rayonner assez afin d'attirer la royale attention n'eurent pas l'effet escompté.

Oh, elle voulait briller, oui. Mais pas comme ces poupées que l'on expose, joyaux de chair sans personnalité portés au bras d'un époux choisi d'office. Elle voulait briller et vivre, elle voulait lutter - pour ceux qui n'en étaient pas capables, et parce que l'adrénaline avait une saveur particulière, un goût d'interdit et de bravade, parce qu'elle le le pouvait et voulait le hurler au visage d'un monde qui considérait son genre comme faible.

Désespérés et vaguement horrifiés de constater que leur adorable rejeton aux boucles brunes ressemblait les trois quarts du temps à un palefrenier, faisait le mur pour aller observer l'entrainement des soldats, partait à cheval pour des promenades Dieu seul savait où, les d'Othrelun changèrent de technique et firent venir au manoir familial Dahlia, cousine d'Alyenor et parfaite incarnation de poupée sage et disciplinée. Bon, elle était un peu écervelée et cœur d’artichaut, certes, mais on n'en espérait pas moins qu'elle aurait une influence positive sur sa cousine.

 Aly comme la surnommait sa blondinette de cousine, s'ouvrit en effet assez pour devenir un minimum sociable, pour accorder quelques compromis. Mais ce ne fut pas pour autant qu'elle daigna abandonner ses chevaux et ses écuries bien-aimées. Pire, Dahlia l'ayant convaincue de la nécessité d'un statut social convenable, la brune décida qu'elle serait militaire, comme Jade Doll et rien de moins. Évidemment, on ne la prit pas au sérieux, du haut de sa douzaine d'années. Et, évidemment, cela vexa méchamment l'ombrageuse petite créature.

Comme pour se venger, à peine un an plus tard, quand les ambitions de sa mère l'éloignèrent de la demeure familiale pour apprendre un art convenable à une jeune femme de noble famille, la petite créature mit un point d'honneur à désespérer son professeur d'art, horrifier celui de littérature et, à force d'acharnement, finit par lasser son maître à danser qui avait pourtant tenu bon quelques temps, croyant déceler un certain potentiel en la demoiselle si elle daignait cesser de vouloir mener.

L'idée que la situation s'éternise n'arrangeait personne : Alyenor voulait cesser de perdre son temps, sa mère voulait qu'elle arrête de saborder ses chances et trouve un domaine dans lequel briller, son père trouvait que cet acharnement à faire tourner en bourrique les précepteurs était une pure perte d'énergie. Quelques disputes et beaucoup de négociations s'ensuivirent, jusqu'à parvenir à une forme de compromis qui, comme tout compromis, fut accordé de mauvaise grâce par tous les partis : la demoiselle prendrait ses cours d'étiquette, de maintien et de danse sans broncher, se comporterait correctement lors des manifestations publiques, et suivrait avec sérieux des cours de gestions qui en feraient une future épouse utile et une substitut d'héritier ; en échange, elle obtenait le droit d'appliquer ses cours de gestion à un élevage équin.

Le dernier point qu'on lui accorda tenait un peu de la diversion, soupçonnait-elle, mais si ses augustes géniteurs pensaient que des chevaux et des cours rébarbatifs qu'elle s'était engagée à suivre suffiraient à la détourner des leçons d'escrime qu'elle ne désespérait pas d'obtenir avec ou sans leur consentement, ils se fourraient le doigt dans l'oeil. Puis au moins, avec ses chevaux, elle livrerait au monde plus qu'un traité sur la comparaison des différents points de broderie.

C'est à peu près à cet âge qu'elle appris l'existence des courses, de la bouche d'un palefrenier et des paris allant avec. La question de comment payer un maître d'armes en douce pouvait trouver une résolution là-dedans, réalisa-t-elle, mais il fallait pour cela qu'elle ne soit jamais surprise, ou elle finirait dans un couvent ou sur une île perdue. Ce fut donc les cheveux attachés, volontairement ébouriffés et mêlés de paille, parée de vêtements informes et de manières de gens du peuple qu'elle se présenta à sa première course, puis aux suivantes, lorsqu'elle découvrit qu'il y avait dans ces évènements une énergie qui lui plaisait, une ambiance d'effervescence et de compétition qui l'enchantait.

De pari en pari, de victoire en victoire, elle se fit une petite réputation et amassa un petit pécule. Vint donc un temps où il lui fallut trouver et un maître d'armes pour poursuivre son projet et un nom de scène pour faciliter les paris et courses qu'on lui proposait. Pour le second, ce fut Lys. C'était une sorte de private joke, sa précieuse de cousine lui ayant affirmé qu'elle aurait été un lys, si elle avait été une fleur. Si Alyenor n'était pas d'accord du tout sur ce point, le surnom était assez proche de son prénom pour qu'elle y réponde presque spontanément, après un peu d'entrainement, et elle l'adopta donc.

Pour le maître d'armes, ce fut plus complexe. Il lui fallait quelqu'un de doué, un style de vivacité qui lui convienne, mais pas trop de questions gênantes. Des mois de prospection finirent par l'orienter vers un nouvel arrivant, un voyageur passionné qui s'installait tout juste et qui, en attendant de se tailler une réputation, acceptait tous types de clients. Qui plus est, le bonhomme tout tanné et tatoué, s'il remarqua jamais que son élève n'était pas aussi masculin que la coutume l'exigeait, ne fit jamais la moindre remarque et endura avec patience l'enthousiasme débordant d'Alyenor, jusqu'à ce que, quelques années plus tard, la réputation amenant du beau monde à ses portes et développant les formes de la jeune fille qui atteignait les 16 ans, celle-ci renonce à ces cours.

Elle ne négligea pas pour autant les bas quartiers, loin de là. Au fur et à mesure que les exigences parentales à base de robes et de prétendants se faisaient plus poussées, elle fréquenta avec plus d'assiduité les courses et les duels dans les rues, sous ce surnom de Lys qui lui était resté, alors que son avatar plus noble daignait s'adoucir un peu pour jouer les chaperons et confidentes de sa cousine et pour ne pas non plus apparaitre aux yeux des grands de la cité comme une espèce de sauvage irrécupérable mais bel et bien comme une personne capable et dynamique. C'est donc avec une sorte de double vie assez pleine qu'Alyenor atteignit ses 20 ans, âge auquel on décida qu'il était plus que temps de la fiancer. Ses augustes géniteurs négocièrent donc dans leur coin lesdites fiançailles avec un jeune Érudit tout à fait prometteur et provenant d'une très bonne lignée, et... reportèrent à plus tard l'annonce de l'heureux évènement. Simple instinct de survie, auraient persifflé certains.
     

 
Divers :

Liens avec des personnages : ses fiançailles avec Anwynn sont prévues... quand les géniteurs des deux concernés se seront décidés à en informer  leurs enfants respectifs, à leurs risques et périls.
Alyenor a de plus une cousine tout à fait exemplaire malgré son côté cruche et cœur d'artichaut. Quelques autres liens familiaux doivent exister, mais la demoiselle ne s'est jamais passionnée pour sa généalogie au grand désespoir de ses parents, pour tout dire, et préfère ses rencontres dans les rues aux bals et autres évènements mondains.

Des talents cachés : si le fait qu'Alyenor est une cavalière émérite n'aura pas échappé aux membres de sa famille, ils ignorent cependant qu'elle participe à bon nombre de courses sous le surnom de Lys et qu'elle est de plus une duelliste tout à fait talentueuse, même si son style est loin d'être conventionnel. Composé d'un assortiment de bottes venues de différents horizons et styles, mettant l'accent sur la vivacité et la précision, il peut être utilisé avec les lames légères qu'affectionne la jeune femme, à savoir rapières, sabres fins et autres armes du même acabit.
     


Crédits: Avatar by Artgerm, modifié par Anwynn


Dernière édition par Alyenor d'Othrelun le Sam 22 Sep - 20:35 (2012); édité 5 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 19 Sep - 10:47 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alyenor d'Othrelun
Petite renommée

Hors ligne

Inscrit le: 19 Sep 2012
Messages: 14
Race: Hërn
Zone: Elis
Âge: 20 ans

MessagePosté le: Mer 19 Sep - 10:49 (2012)    Sujet du message: Alyenor d'Othrelun Répondre en citant

.:: Votre Osh ::.


Représentation de l’Osh, s’il a une apparence préférée


Nom:  Nom de L’Osh pouvant se composer d’un prénom et d’un nom ou juste d’un nom.

Rang : En fonction de son nombre de pouvoirs, l’Osh a une place dans la hiérarchie céleste. Lors de la création du profil de votre Osh, vous devez demander en privé à un membre de l’équipe ce à quoi vous pouvez prétendre.

Nombre de pouvoirs : Précision sur le nombre de pouvoirs (à justifier dans l’histoire)

Code couleur: [color=invalid-color:#XXXXXX]#XXXXXX[/color]

Description physique:  Huit lignes minimum. Les Osh n’ont pas de forme définie, à vous de lui en choisir une ou plusieurs, en fonction de la façon dont il tient à apparaitre aux autres. Vous pouvez également parler de ce qui se dégage de sa prestance.

Description morale: Huit lignes minimum. Quelle sera la ligne de conduite de votre Osh ? Vous n’avez pas besoin de définir clairement un alignement mais il est important d’avoir un caractère précis pour avoir un personnage utilisable… Que pense-t-il des humains ?


.:: Son histoire ::.


Le passé : L’éternité de votre Osh a pu être plus mouvementée pour certains que pour d’autre. Veillez à assurer dans l’histoire de son passé, le poids des âmes qu’il a récolté. C’est le vécu de l’Osh qui lui assure sa place hiérarchique. Une fois que l’équipe vous a donné le rang hiérarchique auquel votre Osh peut s’affilier, contez-nous ses péripéties. Trente lignes minimum.

Divers: A-t-il des aspirations secrètes ? Des alliances à cacher ?
Revenir en haut
Aanté
Fondateurs

Hors ligne

Inscrit le: 23 Nov 2010
Messages: 201
Race: Divine
Zone: Très Haute Sphère
Âge: Éternel

MessagePosté le: Sam 22 Sep - 18:07 (2012)    Sujet du message: Alyenor d'Othrelun Répondre en citant

Bonjour et bienvenue à vous!

J'ai pris grand plaisir à lire cette très jolie plume et je suis heureuse que vous ayez trouvé Osh, le Secret Gardé comme nouvelle aire de jeu!

Votre fiche est très complète et je n'y vois pas beaucoup de défauts néanmoins j'aimerais que vous précisiez un point qui ne me semble pas trop difficile à glisser: La mère d'Aly espère que sa fille rejoigne un jour la noblesse et pour ce faire, je doute qu'elle oublie d'envoyer sa fille, à ses treize ans, loin de la demeure familiale. Aly est une vraie noble jusqu'au jour de ses treize ans où elle evient un noble déchu, et doit trouver un précepteur dans un domaine qui - dans l'espoir de sa famille - la fera briller aux yeux du Roi.

Peut-être serait-il difficile de concilier l'espoir "féminin" des parents et le caractère intrépide de la jeune fille, enfin c'est tout là le défi de sa double vie également. Si vous souhaitez qu'elle travaille autour des chevaux et écuries, il faudrait trouver un "poste" que ses parents auraient pu assez souhaiter pour elle pour la confier à un Maître du Métier. Son père peut-il espérer qu'elle apprenne la gestion des terres pour l'aider dans son entreprise? C'est un peu difficile à imaginer pour "une femme" dans un univers moyen-âgeux mais si son père est en mal de garçon et espère qu'elle fasse survivre l'étiquette de sa famille bien après son mariage pourquoi pas? Les femmes sont plutôt envoyés au Collège, pour les livres, les arts et tout ce qui conduit aux bonnes moeurs de ce rang social, elle peut la encore faire la vraie fille le jour et se sauver dès que possible?

Je vous renvoie à cette petite partie dans le cas où je ne suis pas assez claire: Autour de la noblesse
________________________________________________________________

Revenir en haut
Alyenor d'Othrelun
Petite renommée

Hors ligne

Inscrit le: 19 Sep 2012
Messages: 14
Race: Hërn
Zone: Elis
Âge: 20 ans

MessagePosté le: Sam 22 Sep - 18:59 (2012)    Sujet du message: Alyenor d'Othrelun Répondre en citant

Merci beaucoup de cet accueil et du compliment, même s'il faut avouer que le mérite de ma venue sur Osh est à attribuer à Anwynn~

Je modifie ou clarifie de ce pas les points relevés, en vous remerciant de vos suggestions. J'ai fait un petit mélange desdites suggestions, pour combler les creux en matière d'explications, notamment sur le comment Alyenor pourrait en être arrivée à obtenir cet élevage et qui, sans faire d'Aly même l'image d'une demoiselle parfaite, devrait accentuer un peu le contraste entre les différentes facette de sa vie et de ses activités. J'espère que cela conviendra mieux ainsi~

(J'ai joint en spoiler les paragraphes ajoutés pour vous éviter de rechercher les modifications, étant donné que je n'ai pas retouché le reste de l'histoire ^-^)

Citation:
Comme pour se venger, à peine un an plus tard, quand les ambitions de sa mère l'éloignèrent de la demeure familiale pour apprendre un art convenable à une jeune femme de noble famille, la petite créature mit un point d'honneur à désespérer son professeur d'art, horrifier celui de littérature et, à force d'acharnement, finit par lasser son maître à danser qui avait pourtant tenu bon quelques temps, croyant déceler un certain potentiel en la demoiselle si elle daignait cesser de vouloir mener.

L'idée que la situation s'éternise n'arrangeait personne : Alyenor voulait cesser de perdre son temps, sa mère voulait qu'elle arrête de saborder ses chances et trouve un domaine dans lequel briller, son père trouvait que cet acharnement à faire tourner en bourrique les précepteurs était une pure perte d'énergie. Quelques disputes et beaucoup de négociations s'ensuivirent, jusqu'à parvenir à une forme de compromis qui, comme tout compromis, fut accordé de mauvaise grâce par tous les partis : la demoiselle prendrait ses cours d'étiquette, de maintien et de danse sans broncher, se comporterait correctement lors des manifestations publiques, et suivrait avec sérieux des cours de gestions qui en feraient une future épouse utile et une substitut d'héritier ; en échange, elle obtenait le droit d'appliquer ses cours de gestion à un élevage équin.

Le dernier point qu'on lui accorda tenait un peu de la diversion, soupçonnait-elle, mais si ses augustes géniteurs pensaient que des chevaux et des cours rébarbatifs qu'elle s'était engagée à suivre suffiraient à la détourner des leçons d'escrime qu'elle ne désespérait pas d'obtenir avec ou sans leur consentement, ils se fourraient le doigt dans l'oeil. Puis au moins, avec ses chevaux, elle livrerait au monde plus qu'un traité sur la comparaison des différents points de broderie.

 
Revenir en haut
Aanté
Fondateurs

Hors ligne

Inscrit le: 23 Nov 2010
Messages: 201
Race: Divine
Zone: Très Haute Sphère
Âge: Éternel

MessagePosté le: Sam 22 Sep - 19:07 (2012)    Sujet du message: Alyenor d'Othrelun Répondre en citant

Oui cela me semble plus concret dans sa vie de noble. J'aurais encore un point du coup, au sujet de la résidence, elle ne peut plus vivre avec ses parents a proprement parlé puisqu'elle est "confiée" à un Maître. Alors bien évidemment, ses parents peuvent l'entretenir de loin, ou payer une rente à ce précepteur pour qu'il entretienne la fille mais elle est forcément écartée "de la demeure familiale" et si elle peut visiter ses parents, cela est donc "mal vu", comme si elle n'avait pas les épaules de son rang mais je doute qu'elle soit une chouineuse .

Une fois le lieu d'habitat éclairci, vous êtes validée de ma patte et vous aurez le commentaire de ma consoeur très rapidement.

Osh sort doucement de son sommeil et le rythme de jeu est donc très paisible mais cela va se réveiller doucement, ne craignez donc pas du calme apparent.

A très vite en jeu!
________________________________________________________________

Revenir en haut
Alyenor d'Othrelun
Petite renommée

Hors ligne

Inscrit le: 19 Sep 2012
Messages: 14
Race: Hërn
Zone: Elis
Âge: 20 ans

MessagePosté le: Sam 22 Sep - 19:28 (2012)    Sujet du message: Alyenor d'Othrelun Répondre en citant

Oups, mea culpa, j'avais oublié ce point~

J'ai remanié cela, pour décrire un peu plus la maison du précepteur, l'espace dont Alyenor dispose là-bas, et retouché la description de son patrimoine pour inclure, comme vous l'avez bien deviné qu'Aly ne fréquente plus qu'exceptionnellement la demeure familiale. J'ai étoffé un petit peu la description de son élevage en revanche, puisqu'il devient un peu le chez-elle d'Alyenor. J'espère que ce ne sera pas excessif ^-^

Pour le rythme de jeu, ce n'est pas un souci, d'autant que mon accès au net étant un peu irrégulier, je vais avoir du mal à poster à la vitesse de l'éclair, mais je compte bien participer activement~
Revenir en haut
Aanté
Fondateurs

Hors ligne

Inscrit le: 23 Nov 2010
Messages: 201
Race: Divine
Zone: Très Haute Sphère
Âge: Éternel

MessagePosté le: Sam 22 Sep - 19:46 (2012)    Sujet du message: Alyenor d'Othrelun Répondre en citant

Oui merci cela va très bien. J'ai encore une précision pour les écuries (oui je me fais curieuse...)

Les Haut Quartiers ne sont pas à proprement parlé le terrain le plus favorable aux grandes écuries, c'est une zone de belles demeures sophistiquées pas une aire pour l'épanouissement des chevaux mais effectivement, c'est là où se trouvent les propriétaires de montures. Ainsi, quelles sont ces écuries dans lesquelles elle travaille? Car j'imagine bien que chaque grand bourgeois possède sa propre écurie et on peut aussi évidemment penser qu'il y a une modeste écurie pour regrouper les chevaux de plusieurs personnes d'une même rue etc etc... Est-ce qu'elle s'occupe donc des chevaux familiaux (ses parents ne vivant pas avec elle est-ce qu'ils laisseraient des bestiaux inutiles sans cavalier?)? Est-ce un commerce (location de box, soins, vente de quelques bêtes de qualité)? Car il y a "peu d'espace" donc si c'est axé sur quelques montures tout va bien mais si c'est de l'élevage a faire courir les chevaux, cette écurie en ville ne peut être qu'une vitrine d'un haras situé aux abords de la ville.

Pour des petits plus en jeu: les plus imposants aménagements pour les équidés en ville étant à la Caserne, votre damoiselle pourrait donc roder en ces lieux quelques fois sous la gouverne de son Maître.
________________________________________________________________

Revenir en haut
Alyenor d'Othrelun
Petite renommée

Hors ligne

Inscrit le: 19 Sep 2012
Messages: 14
Race: Hërn
Zone: Elis
Âge: 20 ans

MessagePosté le: Sam 22 Sep - 20:20 (2012)    Sujet du message: Alyenor d'Othrelun Répondre en citant

Je voyais son élevage juste à l'extérieur de la ville, de façon à ce qu'elle puisse l'administrer sans s'éloigner trop de la demeure de son précepteur. Ladite demeure hébergerait juste une petite écurie, pour quelques chevaux d'invités ou quelques montures régulières, mais ne serait pas la partie principale de l'élevage. Les chevaux de ses parents seraient laissés aux bons soins des palefreniers familiaux, sans qu'Alyenor s'en mêle trop.

L'élevage en lui-même, donc, serait consacré à la reproduction et à la vente, avec une spécialité pour les chevaux de selle, et serait situé un peu à l'écart de la ville pour avoir la place nécessaire à un élevage digne de ce nom. Je voyais moins un élevage de masse qu'un haras orienté sur une certaine sélection et un dressage soigneux, donc destiné à des gens aisés majoritairement.

Merci beaucoup pour l'idée de jeu autour des casernes ! C'est le prétexte idéal pour Aly pour tourner autour de ce milieu qui l'attire particulièrement, et j'avoue que je n'y aurais pas pensé spontanément~

(Est-ce que je réédite la fiche pour mettre ces précisions, du coup, si cette description de l'élevage vous convient ? Je n'avais pas trop développé pour ne pas noyer les lecteurs sous les détails, mais si cela intéresse, je serais ravie de l'ajouter ^-^)
Revenir en haut
Aanté
Fondateurs

Hors ligne

Inscrit le: 23 Nov 2010
Messages: 201
Race: Divine
Zone: Très Haute Sphère
Âge: Éternel

MessagePosté le: Sam 22 Sep - 20:26 (2012)    Sujet du message: Alyenor d'Othrelun Répondre en citant

Oh d'accord oui très bien, ce sont les précisions qui me manquaient. Alors oui je pense qu'il vaut mieux le préciser sans forcément entrer dans trop de détails mais pour qu'un joueur ne vienne pas prétendre voir les chevaux courir dans la cour de l'écurie en ville! Merci de votre patience.
________________________________________________________________



Dernière édition par Aanté le Sam 22 Sep - 20:41 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Alyenor d'Othrelun
Petite renommée

Hors ligne

Inscrit le: 19 Sep 2012
Messages: 14
Race: Hërn
Zone: Elis
Âge: 20 ans

MessagePosté le: Sam 22 Sep - 20:39 (2012)    Sujet du message: Alyenor d'Othrelun Répondre en citant

De rien, c'est un plaisir d'apporter des précisions, n'hésitez pas à en demander d'autres~

L'ajout de ces quelques détails, pour que des situations cocasses ne naissent pas d'un malentendu sur la localisation de ce fameux haras, a été fait ^-^
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:29 (2017)    Sujet du message: Alyenor d'Othrelun

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Osh le Secret Gardé Index du Forum -> | - Très Hautes Sphères - | -> :: Le carnet du passeur :: -> En route pour l'aventure Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Se rendre sur le portail TourDeJeuVoir les explications de cet anneau sur le site TourdeJeuVoir la liste des jeux de cet anneauPour avoir un jeu de cet anneau au hasardPour voir le jeu précédent de cet anneauPour voir le jeu suivant de cet anneau