Osh le Secret Gardé Index du Forum


 
Osh le Secret Gardé Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Tel Quel ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Osh le Secret Gardé Index du Forum -> | - Terre - | Continent d'Astès :: Elis, la Capitale -> Temple
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Anwynn R. Dwyfael
Petite renommée

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2012
Messages: 12
Race: Tolbaz
Zone: Hauts Quartiers
Âge: 21 ans

MessagePosté le: Dim 9 Sep - 23:11 (2012)    Sujet du message: Tel Quel Répondre en citant

Cela faisait toujours un choc de sortir du Temple. A l'intérieur, peu importait la multitude, on était seuls. Une âme face à un être surpuissant dont on ne connaissait ni les limites, ni les raisons. En son fort intérieur, Anwynn n'était pas certain de croire tout ce qu'on lui racontait mais il avalait les mensonges en faisant bonne figure. Sa vision de Dieu était différente mais il préférait tout autant ne pas vexer « le vrai » au cas où il existerait. Toujours respecter les puissants et les faibles. Les premiers car ils pouvaient vous faire beaucoup de mal, les seconds parce qu'ils pouvaient vous faire beaucoup de bien.

Une fois son devoir hebdomadaire accompli et une belle obole laissée à ses collègues en robe, le jeune homme traversa le marché, le nez au vent, pas pressé de rentrer chez lui. On avait beau l'avoir prévenu, le temps infini qu'il mettait à se faire une réputation contrariait son caractère impatient. Il avait des patients mais pas encore de nobles. Même pas incognito. Certes, il était jeune mais ignoraient-ils qu'il était doué ? Cela ne pouvait pas continuer ainsi, il fallait absolument qu'il trouve une solution...

… ses pensées l'avaient conduit sur la place des exécutions, bondée comme d'habitude. Toutefois, pas de pendus aujourd'hui mais des hommes bien vivants sur une estrade. Des esclaves. On n'en voyait pas souvent en libre service comme ça. L'idée était plaisante. Posséder un être humain. Pas pour l'humilier mais pour l'avoir. Curieux, il s'approcha, jouant des coudes et de sa petite taille pour se hisser au premier rang. Le marchand discutait avec un type a l'air louche sur l'achat d'une jolie demoiselle, un peu jeune mais très regardable. Profitant de son inattention, il continua à s'avancer, comme hypnotisé par une silhouette plus sombre et plus grande que les autres. Le commerçant, l'apercevant enfin, fit un pas en avant. Avec un geste impérieux, le médecin lança

« Je vais parler avec l'esclave là bas un moment. »


L'homme allait protester évidemment. Malgré ses bijoux, Ann savait bien qu'il ne payait pas assez de mine. Toutefois, il hésita assez longtemps pour se faire alpaguer par un autre client et le jeune homme ne se le fit pas dire deux fois. Il s'approcha de la « marchandise », se hissant sur la pointe des pieds pour arriver à dépasser un peu l'estrade.

« Qu'est ce que vous avez fait pour vous retrouver là, dites moi ? »

Son ton était un mélange de curiosité, d'autorité et surtout d'une assurance qui n'admettait pas un quelconque refus. Il avait terriblement conscience de la fragilité de sa position. Face à l'homme, il se sentait plus que jamais dans la peau d'une jouvencelle. Mais cela ne faisait qu'augmenter sa décision de le prendre avec lui. Comme garde du corps et escorte pour commencer. Il avait l'air souple comme un félin, fort, exotique, il ferait des ravages. Le succès assuré. Pour entrer chez les nobles, il ne suffisait pas d'avoir la même chose que les autres. Il fallait aussi étonner. Mais avant, il voulait s'assurer du caractère de son bien. Hors de question d'amener un serpent dans son lit. Il était ambitieux mais loin d'être fou.


Dernière édition par Anwynn R. Dwyfael le Mer 12 Sep - 20:52 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 9 Sep - 23:11 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Quetzal'ome Teotl
Sous l'Oeil des Veilleurs

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 54
Race: Tolbaz
Zone: Elis
Âge: 27 ans

MessagePosté le: Mar 11 Sep - 14:47 (2012)    Sujet du message: Tel Quel Répondre en citant

Après tout ce qu’il s’était passé… Oui après tout cela il avait été lui aussi remercié. Il n’y a rien de grave la dedans en soi, un domestique renvoyé se retrouve une maison à servir mais qu’en est-il des esclaves ? Teotl ne valait pas plus que ce qu’un de ces blancs voudraient offrir pour lui. Oui il avait connu plusieurs Maîtres et oui il finirait par s’y faire, encore mais depuis qu’il était en à Elis, il avait goûté à la liberté terrestre après avoir connu celle des flots.

C’était l’automne* et l’air devenait capricieux en ces contrées. Les finances de la Maison Vinberg étaient coupées sans qu’on ne sache pourquoi. Certains disaient que le nain avait recommencé une vie loin de tout en ayant pris soin de détourner ce qui alimentait sa première vie. D’autres prétendaient à la faillite et à sa mort. Quetzal’ome s’en fichait un peu, il n’était pas émotif de ce genre de chose. Le nain l’avait embauché à sa protection, il était parti sans lui mais avait demandé à ce qu’on prenne soin de son sauvage pour défendre les lieux mais les jours étaient rudes et la moitié des domestiques avaient déjà pris congés…

Hector était venu le trouver dans les combles où il était admis et sa mine déconfite et ses yeux rouges avaient provoqué chez l’enfant de Telkankin ce terrible œil noir trop habitué. On lui avait accordé un sac de denrées et de garder ses vêtements c’était bien généreux il le savait. Hector avait écrit à un marchand auprès duquel il échangeait souvent et le négoce avait accepté de placer l’esclave sur le prochain comptoir de ce type. Ainsi Teotl avait vécu en bon esclave durant deux semaines, enchaîné dans une cave en attendant une de ces fameuses cargaisons d’Orient.

Il portait un collier de fer autour du cou, des menottes aux poignets et chevilles mais il demeurait imperturbable. On le plaça sur l’estrade du Temple, un seul pagne pour cacher sa virilité et la nudité pour porter tous ses autres atouts. Les autres esclaves étaient misérables, apeurés pour certains, malades pour d’autres mais il n’y avait plus l’éclat de la colère, la fatigue avait anéanti toute parcelle de rébellion. Lui, il dénotait profondément. Il se tenait droit, son port de tête guerrier ne le présentait pas comme un homme serviable quand bien même il ne faisait rien pour paraitre agressif. Il était en pleine santé et cela se voyait, ses tatouages et sa peau mate arboraient le spectre de l’ancien pirate qu’il était. Les enchères prenaient par-ci, par-là et bientôt son tour viendrait.

Une voix retentit et le Tolbaz baissa les yeux sur lui. L’homme n’avait pas eu à monter la voix reconnaissant un des siens et se confiant à son ouïe fine. Teotl, plissa un peu les yeux sur l’intéressé cherchant à mesurer où il voulait en venir. Peut-être cherchait-il seulement à savoir s’il parlait la langue, c’était courant. L’homme semblait de bonne constitution, le teint sain et les vêtements soignés mais il ne pouvait pas être noble, jamais il ne l’aurait vouvoyé. Il avait l’extravagance de quelques bijoux mais cela parut sympathique aux yeux du pirate, les hommes de son peuple portant souvent des bracelets ou pierres aux oreilles…

Il n’essaya pas d’approcher, sachant la chaine bien trop courte, surtout depuis qu’une gamine avait du avancer pour se faire ausculter les cuisses.

- ‘semblerait que j’me sois trompé de chemin..

Le négoce à la grosse voix s’approcha et colla un coup de cravache sur la cuisse du pirate.

-Ferme la ! Tu vas me faire baisser le marché. Tu la boucles ou je te la coupe.

Quetzal’ome ne répondit rien et retint avec difficulté un petit sourire en coin. Il murmura pour le bourgeois efféminé

-C’pas autour d’un rhum qu’on raconte les histoires ?

*L’Automne sur requête divine

________________________________________________________________

Revenir en haut
Anwynn R. Dwyfael
Petite renommée

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2012
Messages: 12
Race: Tolbaz
Zone: Hauts Quartiers
Âge: 21 ans

MessagePosté le: Sam 15 Sep - 17:59 (2012)    Sujet du message: Tel Quel Répondre en citant

Ils commençaient à avoir une once de dialogue quand le commerçant s'en mêla, frappant l'esclave avec un commentaire désobligeant. Ann ne cacha pas sa désapprobation et son froncement de sourcil. Puis, il sourit, comme il le faisait toujours, s'exprimant d'une voix claire aux intonations soigneusement contrôlées.

« C'est vous qui allez faire baisser le marché si vous abîmez mon futur bien. Et je ne parle même pas de vos paroles. Comment vous voulez que je croie un mot de ce que vous allez me dire maintenant que vous avez clairement annoncé votre intention de me mentir et votre crainte qu'il ne vous contredise ? »

Un peu de vinaigre, maintenant un peu d'huile pour adoucir. C'était toujours comme ça qu'on arrivait à ses fins. Le marchand allait cesser de le prendre pour une fillette, il fallait ne pas trop l'effrayer non plus sinon il refuserait de vendre l'énigme ambulante. Il sortit sa bourse et tendit une pièce d'or au négociant.

« Veuillez nous apporter un flacon de rhum et des gobelets. Je suis certain qu'il a une histoire intéressante à nous raconter et je veux tester sa maîtrise de la langue, du vocabulaire et sa capacité à s'exprimer. Gardez la monnaie, ça ne ferait que m'encombrer. »

La pièce changea de main et le jeune homme monta sur l'estrade pour être plus proche de son interlocuteur préférentiel. Il avait remarqué la chaîne et hésité à demander qu'on la lui enlève mais il avait peur d'aller trop vite et de perdre toute crédibilité auprès du marchand. On ne devait surtout pas voir qu'il agissait à l'aveugle, par respect pour un compatriote. Il s'assit en tailleurs sur le bois, pas effrayé de se voir dominer par cet espèce de géant à la peau sombre. Au contraire. Il avait apprécié le commentaire bas sur le rhum. Insulaire d'origine, il avait assez frayé avec les marins pour savoir comment s'y prendre avec eux. S'il voulait que son esclave le respecte, il fallait qu'il montre son courage, sa loyauté et toutes ces valeurs étranges qu'appréciaient les marins. Ou alors c'était un alcoolique. On le verrait à la consommation qu'il ferait du flacon. Lui ne boirait que le minimum. Il préférait le whisky. Il lissa ses vêtements et leva les yeux sur le tatoué. Ce qu'il était grand vu de là. Et fort. Il serait parfait. Pour un peu que le moral tienne les promesses du physique, il serait parfait. Et il n'avait pas l'air malade ce qui était encore un plus. Qu'est qu'un esclave aussi robuste faisait là ?

« Je vous écoute. Surprenez moi. »

Juger à qui il avait à faire, même si la première impression était bonne. Il ne pouvait simplement pas se permettre de ne pas avoir confiance en ses serviteurs. Ce qui se disait dans la maison d'un médecin était confidentiel. S'il voulait arriver à son objectif, il allait falloir surprendre, étonner, séduire certes mais aussi inspirer confiance. Le Tolbaz ferait très probablement l'affaire pour les trois premiers, restait à s'assurer du quatrième point. Même s'il ne pourrait jamais être totalement certain d'avoir eu raison.
Revenir en haut
Quetzal'ome Teotl
Sous l'Oeil des Veilleurs

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 54
Race: Tolbaz
Zone: Elis
Âge: 27 ans

MessagePosté le: Sam 15 Sep - 19:19 (2012)    Sujet du message: Tel Quel Répondre en citant

Le spectateur répondit au marchand avec calme mais autorité et Teotl ne put passer à côté de la mention de lui appartenir déjà, est-ce que c’était si facile pour convaincre le premier idiot de le faire libérer ? Il retrouva néanmoins son sérieux, l’homme parlait avec justesse et ainsi il n’était pas si lent d’esprit. Le marchand hésita à répondre, sentant sans mal qu’il pouvait s’agir là d’un client potentiel et celui-ci acheva les quelques doutes du négoce en lui offrant une pièce d’or pour un peu de rhum. Quelles étaient ces manies là ? Quetzal’ome avait bien connaissance de l’instinct dépensier de son ancien Maître qui masquait sa laideur par le poids de son or celui-ci pouvait-il être aussi puissant ?

Les yeux du marchand s’illuminèrent quant à lui et bien qu’à un autre il aurait houspillé que son étal n’avait rien d’une tablée pour mémères à l’heure du goûter, il sourit dans un hypocrite rictus caractéristique et jeta un œil sévère à sa marchandise, lui intimant silencieusement de ne pas rater sa chance. Teotl était droit comme un piquet, plutôt surpris par la tournure des évènements, il n’avait pas pensé que l’homme lui paierait à boire ici et avait cru l’encourager à l’acheter d’abord mais voici que le parfum du rhum flottait déjà. Le jeune insouciant s’était porté sur l’estrade et se donnait en public, sur les planches et dominant l’esclave de son audace à défaut de sa posture. Le pirate s’accroupit lentement, avec sa jambe droite, dans un semblant de convivialité lorsque la cruche leur parvint. Il était finalement très impressionné par cette petite brindille. Vinberg jouait la comédie en public et se souciait de son image plus qu’on ne l’aurait pu l’imaginer mais lui, il semblait libre de faire ce qu’il voulait.

Teotl descendit le premier verre d’un traite, il avait soif, on ne lui avait rien donné depuis la veille au matin. Il tapota sur son oreille pour illustrer ses propos.

-J’ai une bonne oreille Maître. Alors la langue j’enregistre vite voyez ?

Il se souvint de ce qu’attendait le bourgeois et tenta d’être rapide et direct, sans affect car il n’en était pas très éprouvé.

-Le p’tit Maître il a oublié les affaires d’Elis alors la Maison.. a du virer les gens. Moi j’étais le préféré du Maître mais ça sert plus à rien s’il est crevé. J’coupe bien le bois c’la dit mais j’dois trop bouffer. Alors on m’a vendu à ce gros dégueulasse. Mais moi j’dis que si le p’tit Maître il revient, il vous paiera le double de ce que vous m’prenez pour m’reprendre. Voyez, je suis une bonne affaire. Il enquilla un second verre de rhum. Vous m’voulez pour quoi ? C’pas pour de la broderie j’parie mais j’ai pas la tête passe-partout alors j’peux pas faire dans la discrétion et j’cours pas vite, souligna t-il en tapotant sur sa jambe handicapée.
________________________________________________________________

Revenir en haut
Anwynn R. Dwyfael
Petite renommée

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2012
Messages: 12
Race: Tolbaz
Zone: Hauts Quartiers
Âge: 21 ans

MessagePosté le: Mar 18 Sep - 12:11 (2012)    Sujet du message: Tel Quel Répondre en citant

Notant la raideur à la jambe, détail qu’il n’aurait probablement jamais remarqué s’il n’avait pas forcé le géant à bouger que l’arnaqueur se serait bien gardé de mentionner, Anwynn comprit comment un homme de cette stature avait pu se retrouver là. Le coup de cravache à la jambe lui apparu comme encore plus cruel. C’était un rappel silencieux d’une infirmité qui ne pouvait que blesser tout homme fier. Et l’inconnu semblait fier.

Il ne fallait pas se leurrer. Ann connaissait l’esclavage. Il y en avait quelques uns sur son île, le plus souvent occupés aux travaux des champs mais les Dwyfael refusait tout mauvais traitement. Les animaux et les serviteurs travaillaient bien mieux quand ils étaient en bonne santé, bien nourris et ils étaient plus loyaux si on les traitait avec respect. Finalement, la seule différence entre un esclave et un serviteur était la paie…et la hiérarchie évidemment. Qu’on puisse s’amuser à réduire un être humain au niveau d’un objet était à la rigueur supportable mais d’objet de luxe. A prendre soin donc. Ce marchand qui abîmait ses denrées était aussi stupide qu’obséquieux.

Mais au moins, il avait ramené du rhum, n’avait pas protesté et ne les interrompait pas. C’était bien ce qu’il avait voulu obtenir et il ne s’en plaignait pas. L’esclave vida son verre d’une traite. Bonne descente, visiblement assoiffé mais était-ce d’alcool ou de liquide ? Difficile de savoir. Il commença à parler, tandis qu’un léger sourire amusé naissait sur le visage du Tolbaz. De bonnes oreilles. C’était bien et en même temps pas terrible. Quand à la langue, elle s’agitait vite en effet, sautant d’une idée à l’autre. Parler de son ancien maître (le « petit » Maître ? Comment allait-il le surnommer dans ce cas !) était rassurant mais ce n’était pas exactement ce qu’il demandait. Peu importait. Il avait tout son temps. Il porta son gobelet à ses lèvres et préleva une très petite gorgée du liquide. Pour dire.

« Si nous travaillons ensemble, il va vous falloir enregistrer mais aussi oublier. Je suppose que vous en êtes capable ? Vous allez également devoir me représenter. Je suppose que votre accent vous appartient mais essayez de mettre de l’ordre dans vos idées quand vous parlez. Vous sautez d’un sujet à l’autre, j’ai du mal à vous suivre. »

C’était un blanc mensonge. Il suivait très bien. Il voulait juste savoir si l’autre avait envie de travailler pour lui et était capable de faire des efforts dans ce but.

« Vous devez bien garder à l’esprit que si je vous achète, ce n’est pas pour vous rendre à votre ancien maître s’il revient, quelque soit sa plus-value. Ce sera une époque terminée. Votre travail sera très différent de ce dont vous aviez l’habitude. Nous en définirons les limites plus tard. Pour le moment, contentez vous de savoir que vous aurez surtout pour tâche de protéger mes intérêts. Ce qui peut prendre beaucoup de forme mais ne vous demandera ni de broder, ni d’être rapide. Je cours assez vite pour deux. »

Il reprit une gorgée de rhum et servit un troisième verre à son interlocuteur, curieux de savoir s’il le boirait.

« Qu’est ce qui vous est arrivé à la jambe ? Comment en êtes-vous arrivés à servir le Petit Maître ? Vous n’avez pas répondu encore totalement répondu à ma question. Reprenez, je vous prie. »

Il était très poli, son ton était l’amabilité même, mais il n’y avait pas à s’y tromper. Anwynn s’attendait à être obéit sur le champ.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:44 (2017)    Sujet du message: Tel Quel

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Osh le Secret Gardé Index du Forum -> | - Terre - | Continent d'Astès :: Elis, la Capitale -> Temple Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Se rendre sur le portail TourDeJeuVoir les explications de cet anneau sur le site TourdeJeuVoir la liste des jeux de cet anneauPour avoir un jeu de cet anneau au hasardPour voir le jeu précédent de cet anneauPour voir le jeu suivant de cet anneau