Osh le Secret Gardé Index du Forum


 
Osh le Secret Gardé Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Enaël Délianishioka ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Osh le Secret Gardé Index du Forum -> | - Très Hautes Sphères - | -> :: Le carnet du passeur :: -> En route pour l'aventure
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Enaël Délianishioka
Petite renommée

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2011
Messages: 23
Race: Aolia
Zone: Hauts-Quartiers
Âge: 19 ans

MessagePosté le: Sam 19 Nov - 19:19 (2011)    Sujet du message: Enaël Délianishioka Répondre en citant

.:: L’identité ::.   



Nom : Délianishioka.
 
Prénom : Enaël.
 

Surnom : Aussi appelé Délice par sa famille et ses amis étant enfant. En effet, d'un caractère alors tendre et gentil, il était un vrai bonheur à avoir près de soi, surtout quand on se trouvait fatigué ou déprimé.
    
 
Âge : 19 ans, Enaël est donc né en 492.
 
Race : Aolias.
 
Code couleur: #666666

Secteur d’Activité : Membre de la caste des Négoces, il est joaillier à son compte, ayant récupéré la boutique de son père en héritage.
    
 
Lieu de résidence : Enaël vit dans les Hauts-Quartiers, les nobles et les riches connétables étant les seuls à pouvoir s'offrir ses bijoux d'une finesse exemplaire. Il habite donc sa boutique assez modeste bien qu'habilement décorée et entretenue. Ses appartements sont juste au-dessus et se composent d'une chambre, d'une salle d'eau, d'une cuisine, d'un petit salon et d'une pièce qui sert actuellement de débarras mais qui pourrait au besoin faire une autre chambre.
    
 
Description Physique : Notre jeune homme est assez grand, 1m95, et longiligne. Cela ne veut toutefois pas dire qu'il est dépossédé de muscles, bien au contraire, il est sculpté tout en finesse et sous ses vêtements, sa musculature disparaît presque totalement. Sa peau est diaphane et il ne bronze que très difficilement (souvent il passera du blanc le plus total au rouge le plus complet). Il n'a pas beaucoup de grains de beauté et cela ne lui manque absolument pas, car il trouve ça très laid.    
    
Son visage, et plus particulièrement ses yeux, sont ce qu'il y a de plus remarquable chez Enaël. En effet, son visage est si fin qu'il en est presque androgyne et indécent. Son nez aquilin surplombe une bouche charnue qui fait pâlir d'envie les plus belles jeunes filles de la capitale et ses yeux sont deux abîmes d'eau claire qui cachent des eaux bien plus profondes et dangereuses. Sa mâchoire masculine sans être trop carrée est imberbe, au grand dam d'Enaël qui avait compté sur quelques poils pour paraître moins juvénile.    
    
Ses cheveux sont d'une couleur assez claire pour être comparée à de l'argent ce qui n'est pas pour lui déplaire. Il les a longs et les attache souvent en queue de cheval négligée à la base de son cou. C'est rapide à faire et très pratique pour ne pas le gêner dans son travail. Bien entendu, il aime aussi les caresses qu'ils lui font dans le dos lorsqu'il les laisse libres.    
    
Niveau vestimentaire, Enaël s'habille à la mode sans pouvoir s'acheter des vêtements trop ostentatoires. Il a une tenue de travail, qui est constituée d'un pantalon en toile brune qui ne craint rien, d'une chemise beige de la même matière, le tout recouvert par un long tablier en cuir épais. Il se protège également les yeux avec des lunettes aux verres épais. Le reste du temps, il se contentera d'arborer fièrement ses vêtements de cuir et de velours brodé de fils d'argent : un pantalon en cuir le plus souvent noir, une chemise à volants blanche, bleu pastel ou argent rehaussée d'un gilet sans manches en velours. Le tout agrémenté d'une cravate à épingle, celle-ci étant toujours une de ses propres créations. L'avantage de ses tenues est qu'il n'a besoin que de deux paires de chaussures, une paire de bottes montantes noires et une paire de souliers marrons à boucle.
 
Description Morale : Autrefois doux et sympathique, Enaël a perdu cette insouciance aimante qui le caractérisait. Il est devenu plus froid et plus hautain en reprenant la boutique de son père. Cette dureté s'est installée à la mort de ses parents et à la disparition de sa sœur, Malneïne. En effet, sa relation avec celle-ci était fusionnelle et il l'adorait car elle donnait de la joie de vivre à tout le monde et le jeune homme apportait sa gentillesse et sa douceur. Quand elle disparut et que ses parents moururent de chagrin et de maladie, il en conçu une grande jalousie envers sa cadette qui lui avait volé l'amour de son père et de sa mère et avait disparut de sa vie sans dire un mot. Peut-être n'avait-elle pas eu le temps, certes, mais il ne lui pardonna pas.    
    
De plus, contraint de reprendre la boutique, il dut grandir vite et les quelques années qui lui restaient de belle vie envolées aggravèrent son amertume. Il se fit rude en affaire, augmentant légèrement le prix de ses créations pour s'offrir divers objets aussi inutiles les uns que les autres, sortant peu, il ne le faisait que pour se pavaner et tourner en ridicule les gens des Bas-Quartiers ou aller à la bibliothèque. Malgré ce comportement plus qu'odieux, ses clients affluent toujours.    
    
Mais si l'on prenait la peine de s'accrocher à lui, de gratter sa couche de sarcasme et d'ironie, qu'y trouverait-on ? Une douceur et une imagination sans bornes, qui n'attendent que la bonne personne pour l'embellir de mille couleurs. Car Enaël n'est pas un être mauvais à la base, ses créations en sont la preuve, il n'est qu'un homme fragile, brisé par la vie et qui attend que quelqu'un vienne recoller les morceaux.
    

Pnjisation : Oui, j'accepte que par exemple, si mon partenaire de RP souhaite commencer une action nécessitant deux personnes du type : danser, se battre, jouer... etc, il puisse décrire mes mouvements en accord avec les siens, s'ils sont anodins et ne bloquent pas des choix possibles de réponse. (Je ne sais pas si je m'explique bien ' ) Par contre, je refuse qu'il fasse parler mon personnage à ma place ou qu'il contrôle tous mes gestes.
    

Fréquence de jeu : Plusieurs fois par semaine je dirais, après mon accès à internet est assez aléatoire donc on ne peut être sûr de rien.
    


.:: L’histoire ::.   


Le passé de votre personnage (BG): Enaël est né durant un automne assez rude, celui de l'année 492 plus précisément, dans une petite boutique d'Elis située à la limite des Bas et Haurs Quartiers. Sa mère eut une grossesse difficile qui l'avait considérablement affaiblie et son père craignit de la perdre durant l'accouchement. Il fit donc venir une sage-femme, espérant ainsi augmenter les chances de survie de sa bien-aimée.    
    
Après six heures de dur labeur animées de cris déchirants et d'encouragements chuchotés, un petit garçon naquit, beau comme le jour et adorable. La nouvelle maman tomba dans l'inconscience avant même d'avoir pu poser un regard sur son bébé et son mari pria jour et nuit pour son rétablissement en se préoccupant de l'enfant juste ce qu'il fallait pour qu'il ne meure pas. Après une journée et demi d'inconscience silencieuse, la jeune femme se réveilla, nomma son bébé alors sans nom et recommença à vivre.    
    
Le manque d'amour et d'attention au début de la vie d'Enaël fut vite comblé par la fierté sans égale qu'eurent ses parents pour lui. Il était tellement beau et gentil que dès qu'il fut en âge de parler, on le surnomma Délice. Il avait autour de lui beaucoup de personnes qui lui faisaient des compliments et requéraient son attention mais les seuls qui comptaient vraiment étaient ses parents qu'il adorait. Puis, à l'aube de son cinquième anniversaire, sa maman tomba de nouveau enceinte et son père craignit de nouveau pour sa vie. Mais cette grossesse-ci se passa sans encombre et c'est une mère en pleine forme qui mit au monde une petite fille tout aussi splendide que son frère. On la nomma Malneïne.    
    
Au début, Enaël se sentit un peu délaissé par tout le beau monde qui l'entourait avant et qui à présent se penchait sur le berceau de sa petite sœur. Mais à aucun moment il ne conçut de jalousie pour ce petit être gazouillant. Dès le premier regard, il tomba sous le charme de sa cadette. Et dans sa naïveté d'enfant, il pensait qu'il aurait une femme aussi belle qu'elle plus tard.    
    
Les années passèrent dans un cadre ni pauvre, ni riche, juste assez bien pour qu'Enaël et sa sœur n'aient jamais à mourir de faim et ne manquent pas d'habits chauds pour l'hiver. Les deux enfants grandissaient et s'embellissaient jour après jour, allant à la Bibliothèque pour s'instruire ce qu'il fallait, c'est-à-dire, lire, écrire et compter, et passaient aussi quelques fois au Temple pour se rappeler aux bons souvenirs de Dieu. Toute leur enfance fut donc modérée, ni trop gâtée, ni trop pauvre.    
    
A l'âge de quinze ans, le père d'Enaël lui apprit qu'il allait commencer son apprentissage en tant que joaillier pour qu'un jour l'adolescent soit apte à reprendre le flambeau familial. Commença alors un enseignement qui passionna le jeune garçon à tel point qu'il connaissait son métier sur le bout des doigts en trois ans au lieu de cinq. Dès lors, il contribua aux revenus familiaux en exposant ses ouvrages pleins de finesse dans l'étal modeste de son père.    
    
Un jour, un noble rentrait d'un long voyage et il décida, Dieu seul sait pourquoi, de passer cette fois-là par de petites ruelles. Entrant dans la rue commerçante qui marchait la frontière entre Hauts et Bas Quartiers, il s'arrêta, éblouit, devant la devanture du père d'Enaël. Une broche en argent sertie d'un tout petit diamant attira son regard et il songea immédiatement à se l'approprier pour en faire cadeau à sa tendre épouse. Il entra dans la boutique, plissa le nez devant tant de... Simplicité et demanda à voir le bijou tant convoité. Toujours sous le charme d'un objet si simple et d'une finesse si hésitante, il paya le prix, qui était alors parmi les plus élevés de toute la gamme, et s'en alla sans un regard pour le joaillier ébahi et son fils, tremblant de joie. Car c'était bien une création d'Enaël, création qui était parmi les premières façonnées entre ses doigts fins.    
    
Dès lors, son père commença à laisser de plus en plus de place à son fils, l'encourageant plus que nécessaire à créer. Et les clients ses faisaient de plus en plus nombreux et discrets. Car le noble qui avait acheté la broche, avait parlé de cette boutique avec tellement de passion que tous ses plus proches compatriotes avaient voulu voir de quoi il en retournait. Soigneusement dissimulés sous des capes qui par leur coupes même trahissait leur identité, ils étaient tour à tour allés visiter cette petite famille de joailliers et étaient tous repartis avec au moins une œuvre, la plupart du temps, produite par le fils Délianishioka.  
 
    
Bientôt, les parents d'Enaël décidèrent de s'installer un peu plus haut dans la ville, de se rapprocher un peu plus de la noblesse et pourquoi pas, du roi. Il firent l'acquisition d'une boutique de taille moyenne dans les plus bas des Hauts-Quartiers, possession qui leur coûta beaucoup de sacrifices malgré l'apport financier non négligeable du jeune homme. Et c'est également à cette époque, en plein été, qu'un beau jour, Malneïne ne revint pas du marché.    
    
Ils ameutèrent le quartier, les autorités, les prêtres même mais personne ne leur ramena la jeune fille. Personne ne l'avait vu au marché, tous les commerçants qui la connaissaient avaient d'ailleurs été étonnés de ne pas la voir. Ils attendirent des jours, puis des semaines et même des mois avec espoir... Mais quand une année entière s'écoula, le père et la mère d'Enaël commencèrent à dépérir et peu à peu, la lueur de vie dans leur yeux s'éteignit. Finalement, trois mois après le début de la descente aux Enfers, ses parents alors assez âgés tombèrent malades à l'automne et les médecins assurèrent qu'ils avaient tout tenté, en vain. Enaël veilla donc sur eux une dernière fois durant toute une nuit, après une semaine d'attente mortifiée, et au matin les âmes des vieillards s'étaient envolées, sûrement avaient-ils retrouvé celle de Malneïne, auprès de Dieu.    
    
Le jeune homme assista aux obsèques sans dire un mot et sans pleurer, conscient que ce moment était fatidique et qu'il s'était approché à grands pas quand ses parents avaient cessés de croire en la vie et que celle-ci avait perdu tout intérêt à leurs yeux. Il resta trois jour prostré, ne sachant que faire à présent que tous ses repères s'étaient évanouis sans lui dire un mot. Tout ce qui lui restait c'était... Le don extraordinaire qu'il avait pour façonner les pierres et les métaux précieux.    
    
Il ferma alors ses émotions à double tour dans son cœur et ne laissa que le plus hideux de lui-même à la vue de tous, pour que plus jamais il ne s'attache et ne risque de perdre ces liens si précieux et si fragiles que sont l'amour, l'amitié et l'affection. Il rouvrit la boutique et recommença silencieusement son travail qui reflétait encore l'âme de son créateur bien que celle-ci soit enfermée tout au fond de son être.    
    
Son brusque changement de caractère ne trompa personne, en tout cas aucune de celles qui avaient essayé de soutenir Enaël pendant les un an et trois mois passés à souffrir du dépérissement de sa famille. Mais comme il s'entêta à ne plus s'ouvrir aux autres, tous finirent par l'abandonner à son œuvre et à sa boutique. Malgré ça, ses clients devinrent de plus en plus nombreux et sa réputation grandit jusqu'à atteindre officiellement les oreilles de la cour. Cela allait-il changer quelque chose dans le quotidien fade et trompeur du jeune homme ? Espérons-le...
 
Divers : Bien entendu Enaël ne fait pas qu'être assis à sa table de travail, railler les autres et s'acheter des bricoles, il va aussi très souvent à la bibliothèque, car il trouve que les livres sont un bon refuge pour s'évader de sa vie solitaire.    
    
Il achète tous ses vêtements chez Madame de Rochrouge, car il trouve que ses créations sont très fines et plus particulièrement celles d'une certaine Anastasie, qu'on surnomme Doigts de Fée et qui n'est encore qu'une domestique sans envergure. Il est l'un de ses plus grand acheteur.    
    
Il se procure toutes ses pierres précieuses auprès d'un riche marchand basé sur l'île du volcan Pìa duquel on dit qu'il a une très belle femme nommée Dimeria.
    

Crédits: « Elfe » par Inconnu. Trouvé sur http://grandiose.centerblog.net/
________________________________________________________________



Dernière édition par Enaël Délianishioka le Dim 20 Nov - 01:57 (2011); édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 19 Nov - 19:19 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Enaël Délianishioka
Petite renommée

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2011
Messages: 23
Race: Aolia
Zone: Hauts-Quartiers
Âge: 19 ans

MessagePosté le: Sam 19 Nov - 19:21 (2011)    Sujet du message: Enaël Délianishioka Répondre en citant






PLACE POUR MON OSH 




 

________________________________________________________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Aanté
Fondateurs

Hors ligne

Inscrit le: 23 Nov 2010
Messages: 201
Race: Divine
Zone: Très Haute Sphère
Âge: Éternel

MessagePosté le: Sam 19 Nov - 20:58 (2011)    Sujet du message: Enaël Délianishioka Répondre en citant

Bienvenue sur Osh!

Merci pour cette jolie fiche! L'intégration du personnage dans le contexte et très soignée je n'ai aucun problème à signaler Smile

J'ai une question peut-être quant à la descente aux Enfers de la famille après la disparition de la soeur, vous évoquez "deux ans" mais également "trois mois"? Deux années semblent plus cohérentes pour vraiment "tuer de chagrin", les parents se négligeant, perdant l'appétit, perdent des forces lentement et peuvent succomber alors rapidement à n'importe quels maux. Trois mois.. cela me semble très rapide tout de même, (sauf s'ils ont attrapé un autre truc et qu'on l'a attribué au chagrin évidemment), ils ont encore un fils et un commerce, de quoi ne pas vouloir perdre leur autre enfant en somme.

J'aurais bien envie d'en connaître davantage sur la soeur mais je crois qu'on découvrira ça en jeu! Je vais patienter.. oui oui...

Je me permets de vous signaler quelques petites étourderies d'orthographe enfin surtout de "mot" je crois qu'il y a quelques phrases que vous avez remaniées et qui du coup ont perdu un mot au passage.

Une fois la précision de la durée de la perte des parents apportée, la fiche est validée pour moi Smile Vous avez besoin de la validation de ma consoeur pour commencer à jouer, Bienvenue encore!!

Je vous rappelle que lorsque vous ouvrirez un RP, vous devrez alors le référencer dans la chronologie globale, située dans la Boite à Projet. A très vite!
________________________________________________________________

Revenir en haut
Enaël Délianishioka
Petite renommée

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2011
Messages: 23
Race: Aolia
Zone: Hauts-Quartiers
Âge: 19 ans

MessagePosté le: Dim 20 Nov - 01:34 (2011)    Sujet du message: Enaël Délianishioka Répondre en citant

Merci à vous, ô noble administrateur  Smile

J'ai modifié le temps de dépérissement de mes "parents" et ajouté qu'il étaient tombés très malades durant l'automne et que leur constitution affaiblie par l'âge (en plus du chagrin sous-jacent) avait eut raison d'eux. Ce qui fait en tout et pour tout 3 mois de dépérissement.
Mais si l'on compte depuis la disparition de Malneïne, un an auparavant, qui a fait souffrir Enaël, ça fait 1 an et 3 mois en tout. Je l'ai modifié aussi à la place des deux ans que j'avais mis à la base.

Par contre, j'ai beau me relire, je n'arrive pas à trouver mes manque de mots, bien que ça m'arrive souvent d'en oublier (parce que mes mains ne vont pas aussi vite que je l'aurais voulu)! Donc je ne sais pas si c'est tout bon du coup.

Je vais relire encore une fois, on ne sait jamais!
 

________________________________________________________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Dafodile
Fondateurs

Hors ligne

Inscrit le: 27 Nov 2010
Messages: 93
Race: Divine
Zone: Très Haute Sphère
Âge: Immortelle

MessagePosté le: Dim 20 Nov - 13:58 (2011)    Sujet du message: Enaël Délianishioka Répondre en citant

Bonjour ! Soyez le bienvenu sur osh !

Je suis dans le même état d’esprit de ma consœur, dès le caractère j’attendais de savoir ce qui était arrivé à sa petite sœur et… on n’apprend rien ! J’aime cependant cet effet : vous gardez ainsi toutes possibilités quant à la disparition de sa sœur et cela laisse aussi un grand panel de possibilités pour une quête personnelle du personnage.
La présence d’une femme avec qui il serait marié à Volcan Pìa m’a étonnée mais j’imagine que son occultation a la même raison que l’absence de détails sur la disparition de sa sœur.

Bref, j’ai beaucoup aimé votre fiche. Votre personnage me semble très intéressant et a une évolution possible. =) Je vous offre donc la deuxième validation qui vous permet de jouer sur Osh.
________________________________________________________________

Revenir en haut
Enaël Délianishioka
Petite renommée

Hors ligne

Inscrit le: 17 Nov 2011
Messages: 23
Race: Aolia
Zone: Hauts-Quartiers
Âge: 19 ans

MessagePosté le: Dim 20 Nov - 14:53 (2011)    Sujet du message: Enaël Délianishioka Répondre en citant

Je suis ravie!

J'avoue que concernant la disparition de ma "sœur", j'ai une petite idée mais c'est avec un malin plaisir que j'aime en général laisser des zones d'ombre dans la fiche de mes personnages. Parce qu'on rêve tous d'avoir un secret au fond.

Je voulais également souligner, et ce avec humilité, que ce n'est pas mon personnage qui est marié, mais bien le marchand de pierres précieuses qui est basé à Volcan Pìa. J'ai en effet lu la fiche de Vyssi et en regardant ses sœurs, j'ai lu que l'une d'elles, Dimeria, était mariée à un marchand de joyaux, il m'a donc semblé tout à fait approprié de faire un lien avec celle-ci.

En tout cas, merci beaucoup pour vos deux validations!
 

________________________________________________________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:55 (2017)    Sujet du message: Enaël Délianishioka

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Osh le Secret Gardé Index du Forum -> | - Très Hautes Sphères - | -> :: Le carnet du passeur :: -> En route pour l'aventure Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Se rendre sur le portail TourDeJeuVoir les explications de cet anneau sur le site TourdeJeuVoir la liste des jeux de cet anneauPour avoir un jeu de cet anneau au hasardPour voir le jeu précédent de cet anneauPour voir le jeu suivant de cet anneau