Osh le Secret Gardé Index du Forum


 
Osh le Secret Gardé Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: [RP] Partenaire particulière cherche partenaire particulier ::
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Osh le Secret Gardé Index du Forum -> | - Terre - | Continent d'Astès :: Elis, la Capitale -> Bas quartiers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Själ Negură
Sous l'Oeil des Veilleurs

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2011
Messages: 44
Race: Sang-mêlé
Zone: Bas-Quartiers
Âge: 18 ans

MessagePosté le: Mer 20 Avr - 00:07 (2011)    Sujet du message: [RP] Partenaire particulière cherche partenaire particulier Répondre en citant





L’auberge puait l’alcool à plein nez, et puait l’homme aussi. La vinasse donnait mal au crâne rien que de passer la tête dans l’embrasure de la porte. Pour autant, il régnait en ces bas lieux une ambiance tout à fait unique et chaleureuse. C’était l’auberge la plus populaire des Bas Quartiers, la moins malfamée, la moins fréquentée des filles de joie mais également la plus fuie des fauteurs de trouble. On y voyait quelques fois des règlements de comptes… sanglants, mais rien de bien effrayant.

Själ était en vacances, dirons-nous. Plus clairement, elle se devait de faire des pauses dans ses activités au noir, histoire de se faire oublier quelques temps, sans quoi elle se ferait cueillir telle une vulgaire chanterelle à l’orée de l’automne. Quand elle ne se cachait pas, elle écumait donc certaines tavernes ou auberges en quête d’un peu de chaleur humaine, pour changer de celle de son chien. Entre les bas hommes qui cherchaient de la compagnie féminine sous l’effet de l’alcool – du moins, certains sont assez fins pour le faire croire – et les malotrus qui trafiquaient au fond de la pièce, il fallait trouver sa place. Par chance, même pour son jeune âge, Själ avait déjà sa réputation dans l’auberge et elle trouvait toujours place au comptoir, entre deux paysans déchus de leurs champs et dont les pintes s’alignaient devant eux.
Elle n’attendait rien de bien particulier, et elle essayait de ne pas se trahir du regard, où se logeait toute sa méfiance. Son ouïe irréprochable n’était pas de mise dans un lieu aussi bruyant que celui-ci, elle se contentait de sa basse vue pour jeter un regard furtif entre quelques gorgées de bière au miel.

Elle buvait tranquillement, et seule. Plus d’une personne ont jadis tenté de l’approcher, et elle a toujours décliné les propositions. Certains « vieillards » - on ne durait guère en cette époque - s’accaparaient sa solitude pour parler de tout et de rien, de leur vie passer, des sentiments qu’ils éprouvaient envers telle ou telle chose. Elle répondait leur parfois, mais toujours en minimalisant ses propos, elle ne voulait pas se lier en quelque lien que ce soit avec un inconnu dont elle n’est jamais sûre de pouvoir avoir confiance.
Il fallait l’avouer, si Själ venait en apparence renflouer ces quelques pauvres compagnons bons-vivants, elle était aussi là pour trouver une occupation humaine à son existence, autre que les relations qu’elle tenait avec ses clients. La sauvageonne considérait le peuple du Bas Quartier comme ses confrères et consœurs. Sans aller jusqu’à parler de famille, elle avait conscience qu’ils avaient tous les pieds dans la même bauge et qu’ils avaient bien de quoi s’en dépêtrer. Il fallait s’en remettre au Saint Père pour demander conseil, mais en toute franchise, elle n’avait jamais reçu aucune aide de ce dernier.

La dealeuse attendait, en vérité, quelqu’un qui pourrait lui faire changer d’air, qui occuperait ses journées longues et interminables. Cette compagnie, elle l’avait en partie trouvée dans son chien et la bière.
Alors qu’elle leva son verre, dans l'agitation générale des esprits échauffés, on lui mit un coup dans l’épaule, assez violent, renversant un peu de la boisson. Elle posa, ou plutôt enfonça la chope dans le comptoir et se tourna vers le gaillard en lâchant:

« Eh ! Et Pardon, c’est pour le chien ? »
________________________________________________________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 20 Avr - 00:07 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lyorn Aerich
Sous l'Oeil des Veilleurs

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2011
Messages: 43
Race: Aolia
Zone: Elis
Âge: 27 ans

MessagePosté le: Mer 11 Mai - 17:21 (2011)    Sujet du message: [RP] Partenaire particulière cherche partenaire particulier Répondre en citant

Leur séjour à Elis avait duré bien plus longtemps qu’ils ne l’avaient espéré et alors que les saisons froides se retiraient lentement mais sûrement de la région, Lyorn est ses hommes trainaient toujours dans les rues des Bas-quartiers. Le capitaine s’ennuyait vraiment dans cette ville, les flots déchainés lui manquaient de plus en plus, mais il s’était rendu à l’évidence : un navire ne se naviguait pas tout seul et combien même ses compagnons de mer à ses côtés étaient des marins aguerris, à quatre, ils n’iraient pas loin. C’est ainsi qu’ils avaient, d’un commun accord, décidé de rester dans la capitale, le temps de trouver des volontaires à prendre la mer avec eux. Ils auraient pu tout à fait faire route vers Menrà et y dégoter directement là-bas la main d’œuvre nécessaire. Etant une ville portuaire, ils auraient gagné du temps et augmenté leur chance de trouver de braves loups de mer, mais après réflexion, ils se dirent qu’Elis regorgeait d’hommes en tout genre et que cette diversité serait un plus bel atout que le nombre.

Aussi, ils avaient choisi comme pied à terre l’auberge du Lard Bouilli. Ce lieu était un paradis sur terre dans ces rues crasseuses des bas-quartiers. L’ambiance y était formidable, le rhum goûtu et corsé, et la décoration…standard. Mais on ne peut pas tout avoir. L’important était que le petit équipage se sentait comme chez lui et lui permettait de tenir bon pendant ce temps d’absence loin de la mer.

Revenant de leur journée de recherche, ils pénétraient donc dans la joyeuse taverne. Depuis qu’il avait été mis au pilori, Lyorn sortait toujours la tête recouverte d’une capuche afin que les soldats ne le remarquent pas. En effet, il avait préféré raccourcir son traitement que de rester prisonnier pendant des semaines et les moyens dont il avait usé n’avaient pas forcément plu à la Garde, qui, de ce fait, lui réservait une place d’honneur particulière pour son prochain séjour. Il était courant de rencontrer des hommes au visage dissimulé dans ces ruelles sombres et le capitaine pirate garantissait sa survie en agissant ainsi. Et pour plus de sécurité, ses compagnons l’entouraient durant leur sortie afin de le noyer plus aisément dans la masse.

Mais revenons à notre histoire. Les chopes s’entrechoquaient avec allégresse et les éclats de voix et de rires berçaient l’atmosphère. Les quatre marins se faufilèrent donc, brisant ainsi leur placement de marche, pour aller se trouver une place et partager un bon moment de joie.
Lyorn n’avait toujours pas ôté sa capuche. Ce subterfuge était certes très efficace pour se dissimuler mais n’était guère pratique pour regarder en toute liberté. Ainsi, il ne fut pas étonnant qu’il cogne sans le vouloir une personne s’apprêtant à boire au comptoir. Il sentit bien le choc mais n’analysa pas vraiment la portée que celui-ci avait pu avoir et continua donc sa route comme si de rien n’était. Mais une voix semblant l’interpeller le fit prendre conscience de la situation. Il se retourna vers la personne qui venait de pester.
 
- Plait-il ?
 
Il baissa le regard et sembla chercher quelque chose au sol.
 
- Un chien ? Je suis désolé mais je ne le vois pas. Il semble qu’il n’y en ait pas. Bonne soirée à vous.
 
Aucune trace d’ironie dans sa voix. Lyorn avait pris les propos de la personne comme argent comptant et après avoir constaté que le fameux chien n’existait pas, il rejoignit ses camarades après s’être légèrement incliné, laissant la jeune femme seule, une partie de son alcool sur le bois du comptoir.
________________________________________________________________



Dernière édition par Lyorn Aerich le Mer 11 Mai - 19:13 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Själ Negură
Sous l'Oeil des Veilleurs

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2011
Messages: 44
Race: Sang-mêlé
Zone: Bas-Quartiers
Âge: 18 ans

MessagePosté le: Mer 11 Mai - 18:41 (2011)    Sujet du message: [RP] Partenaire particulière cherche partenaire particulier Répondre en citant



C’était le comble. Il faut avouer que Själ se comportait souvent de la sorte, et au fond, elle avait horreur qu’on lui fasse la même chose. L’égoïsme pur, en d’autres mots.
La moutarde lui montait au nez, violemment, comme le disait l’adage populaire. Elle n’aimait pas provoquer, sa nature de rat des Bas Quartiers la poussait même à être discrète, et à encaisser quand il le fallait. Mais là… non, là, elle pouvait se le permettre. L’adrénaline s’emparait d’elle, son cœur aurait pu transpercer sa poitrine tant la colère et l’envie de détruire la possédait. On vous avait caché cette personnalité ? Et bien oui, Själ est impulsive, au bord de la bipolarité. Ce qui va suivre ne doit donc absolument pas lui être reproché, tant est si bien qu’il s’agit d’actions causées par son double colérique.
Elle bondit de son fauteuil, l’air déterminé. D’une main vive, elle agrippa la cape du malpoli et tira un coup sec dessus, déchirant les éventuels liens pour la retenir. Après ceci, elle attrapa du mieux qu’elle put le col du malotru et tira vers elle le visage qu’elle découvrait. De sa main libre, elle saisit fermement une dague, soigneusement cachée dans une doublure dans son dos. La lame était appuyée contre la gorge chaude de l’inconnu, prête à trancher la peau et à faire couler le sang.

Ai-je des babines et des crocs, le blondinet ?

Ses « griffes » se resserrèrent avec vigueur sur la tunique puante de l’agitateur. La sauvageonne avait un regard noir, sévère, sous les traits adolescents de son visage, qui trahissait ses intentions. Comment pouvait-on s’énerver pour un simple manque d’irrespect et d’impolitesse ? Surtout avec tant d’ampleur ?

Un peu plus loin de ce brouhaha, un vieil ivrogne jetait à travers la pièce des phrases de réconciliation qui puaient la vinasse : Oooh ! Faut t’y dont s’calmer les gamins ! Prenez une bonne chopine et faites dont la paix !

Pas avant mon dû…

C’est toi, le chien…
J’exige des excuses et une nouvelle chope, je ne te laisserai pas partir sans ça.


L’image était amusante, pour les spectateurs. En effet, Själ était agrippée au cou d’un individu la dépassant d’une bonne tête et deux fois plus large qu’elle, en muscles, évidemment. On aurait dit que la souris avait attrapé le chat de gouttière.
Ce qu’il y avait de plus remarquable, c’était qu’elle ne flanchait pas pour autant. Elle avait l’air déterminée, les sourcils froncés, son regard froid comme la glace plongé dans l’orbe des yeux couleur de mélèze de son comparse.
L’agitation autour ne cessait pas pour autant. Les buveurs du coin étaient accoutumés à l’ambiance vaseuse des lieux, et ce genre de situations semblait au contraire les aider à lever le coude.

J’ai horreur de l’ironie…

Les dents de Själ étaient vissées, sa voix avait l’élégance d’un sifflement de vipère qu’on aurait dérangée. Elle se dressait fièrement, malgré sa petitesse de jeune fille, comme un cobra, prêt à cracher son venin à la gueule de son ennemi et à n’en faire qu’une bouchée, sans le déguster.
________________________________________________________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lyorn Aerich
Sous l'Oeil des Veilleurs

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2011
Messages: 43
Race: Aolia
Zone: Elis
Âge: 27 ans

MessagePosté le: Mar 17 Mai - 20:56 (2011)    Sujet du message: [RP] Partenaire particulière cherche partenaire particulier Répondre en citant

Quand la jeune hystérique avait apposé la pointe de sa lame contre la gorge de Lyorn, Pel, comme à son habitude, s’était levé d’un bond de sa chaise pour intervenir.
 
- Capit…
 
Son élan fut immédiatement  stoppé par un geste de la main de son supérieur.  Le temps semblait s’être arrêté autour d’eux et le reste du monde n’existait plus. Lyorn, impassible, avait plongé ses yeux dans ceux de son agresseur et tenta de sonder son véritable état d’esprit.  Elle semblait bien décidée la gamine. Sans bouger et sans cesser de la fixer, il s’adressa à elle.
 
- Tu as du cran, petite, je dois le reconnaître. Il s’avança légèrement en avant ce qui permit à la pointe de la dague de s’enfoncer au point de faire perler une petite goutte de sang. Mais as-tu déjà tué un homme en le regardant droit dans les yeux ?
 
Il resta silencieux, observant le visage portant encore des traits enfantins. Il savait que, pour la trouver dans ce genre d’endroit, elle devait être capable de bien des choses et qu’elle avait sûrement vécu plusieurs fois l’enfer, mais il savait qu’ôter la vie n’était pas chose si aisée. Il posa sa main sur la sienne. Elle qui tenait fermement le manche de l'arme semblait si frêle.

 
- Tout ça pour un peu de bière ?
 
Il eut un sourire aux coins des lèvres pour finalement se mettre à rire.
 
- Tu me plais bien, petite ! Tu as raison, je n’aurais pas dû me moquer de toi ! Viens donc à ma table et celle de mes camarades et je me ferai pardonner autour d’une bonne chope !
 
Il recula, abaissa son bras puis se retourna pour rejoindre ses compagnons. Il s’assit et l’invita à faire de même.
 
- Je m’appelle Lyorn. Voici Pel "M'zelle", Voodoo - hochement de tête - et Wugord "Belle enfant". Quel est ton nom jeune fille et que fais-tu ici ?
 
Tout en lui parlant, il leva sa main afin d’appeler la serveuse et passer commande.
________________________________________________________________

Revenir en haut
Själ Negură
Sous l'Oeil des Veilleurs

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2011
Messages: 44
Race: Sang-mêlé
Zone: Bas-Quartiers
Âge: 18 ans

MessagePosté le: Lun 23 Mai - 18:56 (2011)    Sujet du message: [RP] Partenaire particulière cherche partenaire particulier Répondre en citant

La perle vermeille roula lentement, et la lame de la dague de Själ se teintait lentement de ce rouge intense. Le regard que portait l’inconnu sur elle était fort désagréable, du moins dérangeant. Les personnes qui l’avaient vue de si près étaient soit passées de vie à trépas, soit de bons clients en qui elle tentait d’avoir confiance, en lisant dans le fond de leurs yeux.
Elle ne put tenter de retenir le frisson qui la parcourue lorsque qu’il posa sa main d’homme, pleine de force, sur la sienne. Elle détourna le regard, gênée et dégagea rapidement sa main armée.
La réaction de l’homme était totalement inattendue. Qui aurait pu croire que la personne qu’elle souhaitait égorger l’inviterait à sa tablée quelques secondes à peine après l’incident ? C’est seulement une fois qu’il fut assis qu’elle se permit d’ajoutant, la voix légèrement bougonne :

J’ai tué pour moins que ça… Lyorn.


Quel beau sourire il a...

Elle attendit que les inconnus se présentent, un à un. Själ hésita un bon moment avant de s’assoir, faisant planer le doute sur le fait qu’elle prenne oui ou non place au sein de cette étrange assemblée. Elle tira la chaise vers elle, prudente, et toujours aussi perplexe après le retournement soudain de situation. La sauvageonne retrouvait une once d’innocence dans son regard de bête effrayée. Ses traits avaient repris la douceur de l’enfance, son visage se fit plus enfantin. Il semblait que Själ avait un dédoublement de personnalité psychique et physique.

Revenons-en aux faits. Lentement, Själ s’assit. Elle aurait aimé que son bâtard de compagnon à poils, crocs et griffes soit ici, pour lui assurer un minimum de sûreté. Elle avait l’impression d’être un lapin, qu’une meute de loups avait invité dans sa tanière. Encore une fois, sa conscience fut tiraillée entre délivrer oui ou non son prénom.
Elle s’avança un peu vers la table, lentement, regardant chacun des convives avec un certain intérêt, les détaillant mentalement, avec parcimonie.

Appelez-moi Själ.

Après une petite pause, elle continua :

Enchantée, messieurs.
Je cherche ici de quoi me changer les idées, rien de plus.
Je peux aussi vous demander ce que vous, vous faites ici. Surtout toi, qui semble fuir quelque chose ou quelqu’un comme la peste.


Själ regardait en direction de Lyorn, à ses derniers mots. La serveuse intervint pour prendre la commande. Själ suivit ses « hôtes » en prenant la même chose. Elle imaginait que si elle les caressait dans le sens du poil, à la même manière que son chien, ils seraient plus ou moins bons avec elle.
Petit à petit, elle se détendait. Ces hommes n’avaient pas l’air bien mauvais, même si elle sentait qu’ils se méfiaient quelque peu. Elle devina qu’il s’agissait de pirates, en partie grâce à leurs « prénoms », mais aussi grâce à leur teint de peau, doré et hâlé. De plus, Lyorn, qui semblait être le Capitaine par son autorité, portait l’anneau d’or des pirates, signe d’alliance entre l’homme et l’océan. Ils étaient rares dans les Bas Quartiers, mais nombreux dans les fosses communes. Själ en avait rarement vu, son existence était enchaînée dans la puanteur, les rats et la boue de ces infâmes lieux. Peut-être avait-elle enfin trouvé quelque chose pour la déterrer de son ennui et sa solitude, des personnes avec qui enfreindre mille lois, mais en mer. Et enfin, un moyen de retrouver ses neiges natales. Elle n’attendait que ça. Sauf que toujours, elle avait été déçue. Et que ces inconnus lui voulaient sans doute plus de mal que de bien.

Pourquoi avez-vous fui l’océan ?

________________________________________________________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lyorn Aerich
Sous l'Oeil des Veilleurs

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2011
Messages: 43
Race: Aolia
Zone: Elis
Âge: 27 ans

MessagePosté le: Sam 11 Juin - 16:52 (2011)    Sujet du message: [RP] Partenaire particulière cherche partenaire particulier Répondre en citant

Il n'y avait pas à dire,  on ne se prenait pas la tête en compagnie de l'équipage du Capitaine Aerich. La rencontre avec Själ avait été peu commune et pour ainsi dire quelque peu houleuse, mais l'histoire était réglée et Lyorn et ses hommes étaient bien vite passés à autre chose. Pour dire vrai, ils avaient été bluffés et impressionnés par l'audace de la jeune femme, et ils voulaient fêter cela avec elle autour d'un bon verre. Voodoo, toujours enclin à jouer de son violon, le sortit de son étui et commença à produire une douce mélodie rappelant étrangement le balancement d'un navire sur les flots nocturne de l'océan.

Leur invité semblait avoir l'habitude de cotoyer toute sorte d'individus car il ne lui fallut pas longtemps pour trouver étrange l'attitude de Lyorn et percer à jour leur identité. A peine avait-elle posé sa dernière question, qui avait surpris le capitaine au point de le faire se redresser sur sa chaise, que la serveuse arriva avec leur commande : cinq verres de rhum. Ils aimaient beaucoup d'autres alcools mais leur préférence se portait de loin sur celui-ci.
Le cerveau du pirate tournait à plein régime. Själ avait percé leur "secret". Qu'allait-il faire ? Nier ou avouer. Quoi qu'il en soit, il semblait évidemment qu'elle était bien plus futée qu'elle voulait bien le laisser paraître, et elle découvrirait tôt ou tard la supercherie s'il en venait à lui cacher la vérité. Il resta interdit un petit moment, son regard fixant le sien, essayant de l'analyser. Pouvaient-ils lui faire confiance ? Il n'avait pas pour habitude d'avoir foi en les autres à part en son propre équipage, quoiqu'on était jamais à l'abri d'une mutinerie. Pour dire simplement les choses, Pel, Voodoo et Wugord étaient les seuls hommes à jouir de cet honneur. Il tourna finalement son regard sur son verre et engloutit une bonne rasade de rhum.

- Vous êtes d'une incomparable perspicacité, jeune Själ, et d'une grande témérité. Cela explique sûrement comment vous réussissez à survivre dans ces quartiers malfamés.

Sans prévenir, la mélodie de Voodoo changea, devenant progressivement plus angoissante. Pel s'adossa sur sa chaise et regarda la jeune femme du coin de l'oeil, le visage fermé, tandis que Wugord faisait glisser sur le bois de la table sur verre entre ses deux mains, son regard posé sur Själ.

- Vous êtes jeune, assise à une table entourée de quatre forbans, des hommes hors-la-loi connus pour leur cruauté et leurs agissements non tolérables envers les sociétés et leur population, et pourtant, vous n'hésitez pas à mettre les pieds dans le plat en mettant au clair notre condition...je vous admire.

La chanson continuait à instaurer une atmosphère pesante et malsaine sur la tablée, et puis elle cessa. Wugord arrêta les allers et venues de son verre et Pel s'avança vers la table. Tous la regardèrent avec un regard malveillant. Un silence s'installa et fut brisé par les éclats de rire des quatre pirates.

- Ahahah !!! Je ne m'en lasserai jamais !

Ils se tournèrent les uns vers les autres et brandirent bien haut leur verre qu'ils entrechoquèrent avec allégresse.

- SANTE !

Le rhum coula à flot dans leur oesophage et un peu le long de leur menton.

- Nous n'avons pas fui l'océan
, reprit Lyorn, la voix douce et posée. Il nous a rejeté temporairement, nous privant de navire et d'hommes. Et pour le rejoindre, il nous faut trouver un équipage, après quoi, un vaisseau, et enfin nous pourrons de nouveau caresser ses vagues et respirer ses embruns...

Les yeux du capitaine brillaient d'un mélange d'excitation et de nostalgie. Nul doute que la mer était tout pour lui, telle une épouse à qui on l'aurait privé.

- Nous restons à Elis un temps mais rapidement nous quitterons cette cité. Il ne fait pas bon pour des hommes comme nous de rester dans la Capitale trop longtemps, je pense que vous comprendrez pourquoi.

Il but de nouveau, finissant son verre. Il appela la serveuse, passa commande et se tourna vers Själ, le regard de nouveau sévère.

- Il va sans dire que nous comptons sur votre discrétion à notre sujet. Nous n'hésiterions pas à tout mettre en oeuvre pour assurer notre survie et il serait fâcheux que des rumeurs nous parviennent comme quoi quelqu'un aurait raconter à la Garde que des pirates se trouvent dans les bas-quartiers...
________________________________________________________________

Revenir en haut
Själ Negură
Sous l'Oeil des Veilleurs

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2011
Messages: 44
Race: Sang-mêlé
Zone: Bas-Quartiers
Âge: 18 ans

MessagePosté le: Sam 11 Juin - 21:42 (2011)    Sujet du message: [RP] Partenaire particulière cherche partenaire particulier Répondre en citant

Il fallait l’avouer, Själ n’était pas particulièrement à l’aise, entourée par le vice incarné. C’est la mélodie s’évadant du violon de Voodoo – si elle se souvient bien – qui parvint à la calmer lentement. Elle se sentait autant épiée qu’elle épiait, et bien que l’ambiance globale de la taverne s’avérait être chaleureuse et enivrée, il n’en n’était pas de même autour de cette table. Tous paraissaient jouer un double jeu, et Själ en était une des premières participantes.
Elle voyait bien que ses questions jetaient un froid, de temps à autre. Elle savait dans quoi elle s’était embarquée et impossible de faire marche-arrière. Des pirates… on ne pouvait rêver meilleure rascaille.
Pourtant, voyant qu’on prenait le temps de réfléchir à ses questions, elle se sentait prête à remuer le couteau dans la plaie – à l’image de celle, très légère, du cou de Lyorn. Difficile de duper une gamine qui évoluait dans la crasse permanente de la misère humaine, et qui tranchait au couteau ses obstacles. Själ jouait les dures à cuire par survie plus que par vertu naturelle à faire le mal. Au fond, à cette table, à cet instant, elle se sentait comme la souris entre les pattes du chat de gouttière. Elle avait simplement la faculté à faire croire l’inverse.

Elle but le simulacre de compliments exprimé par Lyorn, tout en faisant mine de ne pas regarder autour d’elle… Alors que les sanglots du violon s’étaient faits torturés et angoissants, ils s’étaient tous penchés sur elle, prêts à fondre à toute allure tels des rapaces. Lentement, Själ glissa les mains sous la table et commença à saisir de nouveau sa dague, puis ils éclatèrent de rire, en avalant une grande rasade de rhum. Haha. Très amusant. Il lui semblait bien qu’on se moquait d’elle en alignant les mots « Je vous admire » dans une phrase qui lui était destinée. A son tour, elle prit son verre et avala cul-sec, tant bien que mal, la boisson trop forte à son goût. Après avoir esquissé une petite grimace, prit un coup de chaud et s’être vite détendue, elle se remit à écouter les gaillards.
Elle n’eut pas à répondre « Oui, je comprends. » à la suite de la phrase de Lyorn, la réponse était lisible sur son visage. Ce fut à son tour de laisser un blanc dans la conversation, les hommes de nouveau tournés vers elle.

Vous m’offensez. Sans pour autant leur faire confiance, je ne trahis pas les personnes qui me paient à boire, pas sans une bonne raison du moins. Je vous suis étrangère, mais j’espère que vous ne me pensez pas stupide. Je suis seule contre vous tous, je n’ai aucun intérêt à vous vendre. D’autant plus que je risque de me faire prendre par les gardes, et dans le même sac que vous. Donc soyez tranquilles.

La serveuse apporta à nouveau 5 verres de rhum, permettant à la sauvageonne de réfléchir quelques temps, faisant tourner son verre tout juste attrapé entre ses mains. Les idées fourmillaient sous sa crinière d’ébène et bien qu’elle eut une illumination, elle ne la retranscrit pas sur son visage. Extérieurement, elle était fermée et pensive.

Vous voulez reprendre la mer… Je puis vous y aider.
Je peux vous trouver un navire et quelques victuailles, mais il faudra vite vous décider.
Le seul prix que je demande, c’est de m’aider à faire sortir un gamin de la capitale. On m’a chargée de le faire fuir de chez ses Maîtres, il se cache, mais la garde finira bien par le trouver.
Si vous me faites sortir ce gamin, en le déposant VIVANT
– elle insiste en regardant Lyorn – sur d’autres terres, je ne vous demanderai qu’un peu d’or.

Elle scruta les visages autour d’elle, à fin d’y percer un quelconque refus.

Vous quitteriez le port dans la nuit à fin de prendre de l’avance et d'échapper à l’œil des gardes, il ne faut pas qu’on puisse vous voir à l’aube. Le gamin arrivera avec un baluchon juste avant votre départ. Croyez-moi, je veillerai au fait que vous ne puissiez fuir sans mon fardeau... Elle insiste de nouveau du regard, l'air de dire "Je ne suis pas dupe." Seul inconvénient, le gamin a un chien… vous êtes priés de ne pas le jeter par dessus bord non plus.
En somme, vous n'avez qu
'à trouver un équipage et si vous pouvez vous débrouiller sans pour le moment, vous n'aurez qu'à le chercher ailleurs.


Elle regarda dans son verre, encore plein et sans lever la tête ajouta :

C'est pas si mauvais finalement, ce truc.

Vous êtes partants ?

________________________________________________________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lyorn Aerich
Sous l'Oeil des Veilleurs

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2011
Messages: 43
Race: Aolia
Zone: Elis
Âge: 27 ans

MessagePosté le: Jeu 16 Juin - 15:33 (2011)    Sujet du message: [RP] Partenaire particulière cherche partenaire particulier Répondre en citant

Cette petite n'avait pas le profil d'une personne fourbe. Habituée à vivre à la dure parmi les plus immondes personnages que l'on puisse rencontrer, elle s'était forgée un caractère lui permettant de tenir tête à ceux qui se dressaient contre elle et de survivre dans ce monde pourri. Elle n'avait rien de comparable avec la sale petite voleuse rencontrée il y a quelques jours qui se jouait de vous à longueur de temps et dont la parole n'a aucun poids. Lyorn se dit qu'il pouvait se fier à cette Själ : elle ne les vendrait pas.
Il s'amusait de la voir engloutir ses verres de rhum, essayant de suivre le rythme des marins. Elle en avait à revendre c'était indéniable. Il se pouvait qu'ils passent tous une excellente soirée finalement. Afin d'honorer sa parole, le capitaine leva son nouveau verre en sa direction, l'entrechoqua avec le sien et le but. Une chance pour lui que la dernière gorgée fut fini avant l'annonce de Själ car il aurait sans aucun doute tout recraché au visage de Pel.

Il resta interdit et totalement désarmé face à cette proposition inattendue, comme si elle était venue des plus profonds abysses de l'océan tel un kraken frappant par surprise la coque d'un navire. Il prit quelques instants à reprendre le contrôle de lui-même. Ses hommes à côté de lui, occupés à festoyer s'arrêtèrent net dans leur folâtrerie. Se redressant dans l'espoir de garder une attitude digne et imperturbable, il posa son coude sur la table, sa main soutenant sa tête. Prenant un air fier et intéressé, il essaya d'en savoir un peu plus.

- J'ai bien entendu ce que vous venez de dire ? Vous avez la possibilité de nous fournir un navire ? Par quel miracle pouvez-vous dégoter un bateau, vous qui vivez dans les bas-quartiers, et surtout, pourquoi nous aideriez-nous ? J'ai du mal à croire que sauver cet enfant soit votre seule motivation. En quoi êtes-vous gagnante dans cette histoire ?

Il se tourna vers ses compagnons afin de voir leur réaction, puis se retourna vers elle.

- En imaginant que j'accepte, j'insiste bien sur le "en imaginant", vous n'êtes pas sans savoir que l'océan regorge de mille dangers. En admettant que le môme vienne avec nous, rien ne dit qu'il ne périra pas en mer durant le voyage. Avez-vous pensé à ça ?

Ses amis derrière lui acquiescèrent d'une même voix. Ils regardèrent tous, puis, d'un même mouvement, fixèrent Själ.

- De quel type de navire s'agit-il ?

On aurait pu voir de la bave couler le long de leur menton tant cette promesse de récupérer un bateau était alléchante à leurs yeux. Il était évident qu'elle avait trouvé leur faiblesse et qu'avec quelques arguments bien placés, ils ne prendraient pas longtemps à se laisser tenter. Après tout, un gamin contre un vaisseau, il n'y avait pas à réfléchir longtemps !
________________________________________________________________

Revenir en haut
Själ Negură
Sous l'Oeil des Veilleurs

Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2011
Messages: 44
Race: Sang-mêlé
Zone: Bas-Quartiers
Âge: 18 ans

MessagePosté le: Ven 17 Juin - 18:29 (2011)    Sujet du message: [RP] Partenaire particulière cherche partenaire particulier Répondre en citant

Elle les tenait. Tous. Sa jubilation était telle qu’elle n’arrivait pas vraiment à la contenir. Un sourire, tout d’abord léger puis vainqueur prit place sur son visage. D’un seul coup de filet, elle les avait tous attrapés et elle les serrait dans ses mains comme un précieux trésor. Il fallait l’avouer, elle avait porté le coup de grâce, et elle se complaisait à être au centre de l’attention de barbares prêts à répandre sang et tripes à tout instant. Comme il fleurait bon le pouvoir. A l’image de ses clients, en proie à des crises de manque, elle les faisait patienter, jouait sur le temps.
Les questions fusaient. Själ prit le temps de tous les regarder, un à un, les yeux pendus à ses lèvres, n’attendant que ses réponses. Avant toute chose, elle marqua une pause. Ses yeux se baissèrent sur son verre, avec lequel elle cessa de jouer. Son sourire s’estompa doucement, avant de se raviver de plus belle, comme une braise encore chaude. Ironiquement, elle adopta, en partie, la même attitude que Lyorn, le coude sur la table, bombant un tant soit peu la poitrine, l’air légèrement hautain. Elle répondit alors d’un ton qui se veut suave, le parfait contraire de ce qu’elle était cinq minutes avant.

Pourquoi pas un Trois Mats ?

Comme elle le pouvait, elle se rapprocha et se pencha légèrement sur Lyorn, articulant avec insistance et lenteur en ajoutant :

Un prestigieux Trois Mats pour de grands pirates…
Ou un Deux Mats si vous préférez.


Immédiatement, elle se redressa jusqu’au fond de sa chaise, les sourires s’étaient enfuis et la voix de catin des Bas Quartiers également.

Le seul pouvoir que j’ai c’est le vol. Je peux vous aider à voler un navire, un navire commerçant qui n’appartient pas directement au Roi. En d’autres termes, si vous filez avec ce dernier, outre la garde qui cherchera à vous pincer, vous ne risquez que peu de choses… sauf si elle vous attrape, évidemment, vous serez punis comme tout pirate.


Elle releva les yeux et parut les regarder avec toute la sincérité du monde, pour mieux faire passer son mensonge :

En ce qui concerne mon profit, si je veux vous faire dégager, c’est surtout pour faire partir le gamin avec vous. Les personnes qui souhaitent son départ m’ont proposé une somme alléchante et j’ai besoin de vivre, voyez-vous. Sachez aussi que si vous voulez me faire faux bond, vous risquez d’y perdre beaucoup. – Sourire innocent d’enfant -

Själ repensa à la phrase du Capitaine, blablatant au sujet d’une mort accidentelle du gamin en haute mer. Broutilles ! Elle sourit de nouveau, amusée.

Et bien il s’accrochera où il pourra ! Je m’en fiche complètement qu’il meurt, ce n’est pas mon affaire, on m’aura déjà payée.

Sourire carnassier, cette fois ci. Elle voulait qu’ils comprennent qu’elle était imprévisible mais aussi sans scrupules. Elle espérait voir leurs visages s’illuminer à nouveau, comme si elle leur vendait du rêve. Et pour les taquiner, sans vouloir créer de scandale, elle ajouta, faussement rêveuse :

J’en viens presque à regretter que les femmes ne puissent monter à bord d’un navire…

Le rhum commençait à lui tourner la tête, elle retira son espèce de manteau, l’air ailleurs en écoutant fuser les réponses de la tablée.
________________________________________________________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lyorn Aerich
Sous l'Oeil des Veilleurs

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2011
Messages: 43
Race: Aolia
Zone: Elis
Âge: 27 ans

MessagePosté le: Lun 20 Juin - 00:18 (2011)    Sujet du message: [RP] Partenaire particulière cherche partenaire particulier Répondre en citant

Lyorn essayait tant bien que mal de garder le contrôle de lui-même, rejetant le plus loin possible dans son esprit la multitude d'images de navires, tous plus impressionnants les uns que les autres, qui passait devant ses yeux. Ce n'était par contre pas le cas de ses trois autres acolytes qui avaient déjà leur langue déroulée sur la table.

- Ca pourrait être un brick !

- Ou un brigantin !

- Moi je vois plutôt une frégate les gars...

- A moins que ce ne soit un beau et majestueux galion.

- Tout cela me donne des envies de chanter ! Tiens, j'ai un air qui me vient, une inspiration du moment ! Ecoutez-moi ça camarades...

Et le violon de Voodoo se remit à émettre des sons mais cette fois-ci, la mélodie était bien plus enjouée. L'archet frottait sur les cordes dans un rythme entrainant pendant que Wugord et Pel continuaient à rêvasser sur leur futur bâtiment.

- Non, si c'est un navire de commerce, ça sera sûrement une gabare !

- Non non non ! Une flûte est plus appropriée !

- Au soleil tournant sa meule, sur le grain dur de nos fronts, on m'avait lavé la gueule de saumure et de goudron. Le baptême de la Ligne me sacrant fin matelot, j'étais devenu plus digne du ciel, du vent et de l'eauuuuuuuuuu !!!!

Devant ce spectacle plus proche d'un goûter d'enfants que d'une négociation entre hommes, ou du moins entre jeune femme des bas-fonds et pirates, Lyorn tentait autant qu'il le pouvait d'ignorer les agissements honteux de son équipage. Gardant un soupçon de sérieux, et aussi parce que l'histoire prenait une tournure plus qu'intéressante puisque promesse de reprendre la mer il y avait, il écoutait avec grande attention les propositions de Själ. Intérieurement, il bouillait de désir. Il se voyait déjà sur le pont de son nouveau navire, sentant les remous de la mer, le vent marin caresser son visage, la lumière aveugler ses yeux en se reflétant sur les vagues et l'écume s'envoler avec grâce dans la houle berçante. Mais s'il voulait avoir une chance d'attraper ce rêve et de le faire devenir réalité, il devait rester concentré et prendre en compte chaque information.

Tout était fait pour que cela soit alléchant. Un trois mâts...eux qui se trouvaient en pleine Capitale, loin des côtes, sans bateau ni équipage, un trois-mâts représentaient plus que le paradis. Même un deux-mâts ferait parfaitement l'affaire pour un point de départ. Mais à bien y regarder, Själ ne semblait pas en savoir plus sur le sujet. Cela signifiait qu'elle n'avait encore aucune idée exact sur la marchandise. Elle leur promettait un vaisseau mais elle ne le possédait pas. Elle leur proposait simplement de le voler pour eux mais cela, ils pouvaient le faire eux-même. C'était sur ce détail que Lyorn tiquait.

- Ainsi, si je comprends bien, vous n'avez pas encore ce navire, c'est bien cela ? Vous savez simplement où le trouver ou du moins, qui en possède un, je me trompe ?

- Une corvette !

-
Le vent, écartant ma bouche, jusqu'au fond cracha son fiel. L'eau me roula dans ses douches comme un hareng dans du seeeeeeeeeeel !!!!

Lyorn se pinça le haut du nez comme pour chasser les voix qu'il entendait s'élever derrière lui. Il ferma les yeux quelques instants pour se concentrer à nouveau et poursuivit.

- En tant que pirates, je pense que vous n'ignorez pas notre don pour le vol, en particulier celui visant les navires, aussi, cela ne nous pose aucun problème, nous le volerons avec vous. Et si le risque est de se faire poursuivre par la Garde, et bien, ce n'est que peu cher payé. Après tout, que vaut la vie d'un pirate s'il ne vit pas dans le danger ? Elle est faite de poursuites et de tempêtes, d'abordages et de pillages ! Qu'ils viennent, cela ne fera qu'apporter un peu plus de piment à notre existence !

- Bien parlé Capitaine !

- Ouais Capitaine, vous avez bien raison !

-
Les mains saignantes, la face défoncée à coups de grain, je flottais à la surface du baptistère mariiiiiiiiiin !!!!!

Il leva son verre pour accompagner les paroles de ses hommes puis reprit ses négociations.

- Je vois que vous ne vous embarrassez pas avec les détails. Bien, nous verrons bien ce qu'il adviendra de ce gamin en ce cas. Mais j'ai l'impression que son sort ne vous laisse pas aussi indifférente que cela...tout à l'heure, vous avez bien insisté sur le fait qu'on devait le déposer VIVANT sur d'autres terres...

Il plissa les paupières comme pour sonder, comme il aimait le faire, les pensées de la demoiselle, avec un petit sourire sournois et joueur. Il se laissa tomber sur sa chaise et finit son verre.

- Si cela est votre seule requête, alors considérez que votre marché est accepté. Nous amènerons l'enfant loin du continent. Vous toucherez l'argent promis pour cette mission et nous, nous voguerons à bord de notre nouveau navire. Chacun y trouve son compte.

- Pour sur Capitaine !

- J'en suis !

Il commanda un troisième verre pour toute la tablée. La serveuse revint rapidement et Lyorn donna un verre à Själ avant de prendre le sien.

- Une promesse de pirate se fait autour d'un verre de rhum. Mmm ?

Il tendit son bras vers elle, le récipient à la main pour honorer leur marché.

- Nous allons rester quelques jours ici, cinq tout au plus, afin de dégoter deux ou trois pairs de mains. Passé ce délai, nous nous mettrons en route pour Menràh. Cela vous convient-il ?

-
Je sentis, loin de la Ligne, que mon âme et que ma chair à jamais portaient les signes du vrai baptême des meeeeeeers !!!!

Le capitaine engloutit d'une traite le rhum et posa violemment son verre sur la table, comme pour sceller leur pacte.

- Une femme à bord d'un navire...
ahaha ! n'a-t-on pas idée !

________________________________________________________________

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:38 (2017)    Sujet du message: [RP] Partenaire particulière cherche partenaire particulier

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Osh le Secret Gardé Index du Forum -> | - Terre - | Continent d'Astès :: Elis, la Capitale -> Bas quartiers Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Se rendre sur le portail TourDeJeuVoir les explications de cet anneau sur le site TourdeJeuVoir la liste des jeux de cet anneauPour avoir un jeu de cet anneau au hasardPour voir le jeu précédent de cet anneauPour voir le jeu suivant de cet anneau