Osh le Secret Gardé Index du Forum


 
Osh le Secret Gardé Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Un verre n'attend pas ::
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Osh le Secret Gardé Index du Forum -> | - Terre - | Continent d'Astès :: Elis, la Capitale -> Bas quartiers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Quetzal'ome Teotl
Sous l'Oeil des Veilleurs

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 54
Race: Tolbaz
Zone: Elis
Âge: 27 ans

MessagePosté le: Mar 8 Mar - 22:22 (2011)    Sujet du message: Un verre n'attend pas Répondre en citant

La vie d’homme libre avait un goût étrange sur ces terres… Était-ce ces terres précisément ou le manque d’océans ? A vrai dire, pour un pirate, il n’avait jamais eu un amour particulier pour les flots. Il n’imaginait d’ailleurs pas que cela puisse susciter un manque concret mais à présent qu’il était là, à fouler les pavés de ces ruelles, il se sentait coincé. Tous le dévisageaient, tous voyaient en lui le prédateur, le chasseur qui n’avait rien d’un honnête citoyen. Il aurait bien vite fait de faire le tour de cette cité, est-ce qu’il avait le droit d’en visiter d’autres ? Mais pour quoi ? Quetzal’ome s’arrêta, au milieu de la rue et observa les gens… ils marchaient, ils vaquaient à des occupations mais lui qu’avait-il à faire ?

Sa vie avait toujours été conduite par le bon plaisir d’autres hommes et s’il avait embrassé la vie la plus tumultueuse c’est simplement qu’il ne savait pas vivre pour lui. Un profond mal être se diffusa dans ses veines et le crispa dans chacun de ses muscles. Il était sur une Terre dont il ne connaissait rien d’autres que les geôles et n’avait même pas de raisons de fuir. Qu’un bâtiment de corsaires mouille sur le port, il ne les aurait même pas abordés… Il se fichait bien d’eux, ses seuls amis n’étaient plus. Il fallait qu’il se trouve une nouvelle façon de vivre et peut-être que de suivre les contraintes présentes étaient un bon début pour réapprendre à investir son propre temps.

Teotl marcha près d’une heure dans la cité, sans rien reconnaître car de toute façon, il ne connaissait rien. Il croisa des marchands aux tuniques plus exotiques que les guenilles élisiennes et sourit en son for intérieur lorsque le plus gras des deux posa un œil suspicieux sur l’ancien prisonnier. Si lui il les avait remarqués, nul doute qu’eux en aient fait de même… Il eut d’abord le vieux réflexe de chercher à savoir ce que contenait leur malle avant de se reprendre… Ce n’était plus sa vie, il faudrait qu’il trouve d’autres passe-temps.

Quelques quartiers plus loin, les vapeurs d’alcool le réconfortèrent et il entra dans un établissement qui respirait la joie… de vivre. Les regards se posèrent sur lui mais n’insistèrent pas, il était donc le bienvenu. Quetzal’ome s’installa à une table et commanda un pichet de rhum. Il boirait seul peut-être mais au moins, il saurait si le rhum des terres valait celui des dangereuses marées. Quelques catins approchèrent mais il les repoussa d’un geste non équivoque de la main. Non pas de femmes… il n’y pensait même pas.

C'est un RP qui arrive après bien des évènements qui ne sont pas encore joués, donc essayez de rester flou, vous aussi, avec les derniers évènements que votre perso aurait pu connaître

________________________________________________________________

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 8 Mar - 22:22 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Cassialys Trentor
Sous l'Oeil des Veilleurs

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 48
Race: Hërn
Zone: Astès
Âge: 23 ans

MessagePosté le: Dim 13 Mar - 22:44 (2011)    Sujet du message: Un verre n'attend pas Répondre en citant

C'était une journée morose pour la petite rôdeuse. Il n'y avait rien à faire aujourd'hui. Il y avait déjà rien eu à faire la veille et encore l'avant-veille. A croire que les dieux voulaient lui pourrir la vie. Lasse et morose, voila ce qu'elle était et il y avait de quoi en déborder de joie. Elle n'arrivait pas à trouver de travail à croire que personne ne faisait d'exploration, de fouilles dans les environs ou que les dangers habituels avaient disparus. La paix de la part des bestioles et des brigands ? Elle n'y croyait guère. En tout cas, elle n'avait plus guère d'argent et elle devra trouver un emploi temporaire pour continuer à remplir sa panse et celle de son cheval. 

Bon en attendant, elle avait réussi à le parquer dans un box par trop cher à la location, mais voilà, si elle ne trouvait pas de quoi mettre le nez dehors, elle allait exploser. Elle qui avait l'habitude des grands espaces... Elle avait commencé à se faire à la vie oppressante de la cité, mais ce n'était pas encore cela... 

*J'ai besoin de me rincer le gosier*

A force de tourner en rond et de marmonner dans son coin, elle avait fini par avoir soif. Ses pas l'avaient mené devant une taverne, à l'enseigne sympathique qu'elle ne prit même pas le temps de regarder ; elle ouvrait déjà la porte pour pénétrer dans l'établissement. Une odeur de sueur, de fumée, de viande rôtie et d'alcool envahirent ses narines, qu'elle fronça aussitôt. Bah, après tout, dans une ville comme celle-là, la proprté était difficile à garder longtemps présente quand on avait affaire à des crasseux et des graisseux. 

Elle se ficha des regards qu'on lui porta et alla vers le comptoir pour demander un verre de bière bien mousseux. Le tavernier lui apporta la commanda dans l'instant qui vint, la regardant avec une petite curiosité. Elle était un petit bout de femme intéressant. Chope en main, elle regarda ensuite les clients qui emplissaient la pièce... Un gros barbu... Un petit chauve... Tiens un sort du lot... Grand, barraqué, tatoué... Il n'était pas du coin lui... 

*Bah, il fait ce qu'il veut... Il visite peut-être le coin avant de partir d'ici. *

Elle aurait bien voulu retourner à son village... Mais sa vie était désormais ici, si elle voulait découvrir qui était ses parents... Elle avait le temps de chercher. Elle but sa bière, avant de surveiller du coin de l'oeil un soulé qui se rapprochait d'elle... 
Revenir en haut
Quetzal'ome Teotl
Sous l'Oeil des Veilleurs

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 54
Race: Tolbaz
Zone: Elis
Âge: 27 ans

MessagePosté le: Ven 25 Mar - 23:31 (2011)    Sujet du message: Un verre n'attend pas Répondre en citant

Il était gras et transpirant, la bedaine bien visible. Il portait une ceinture étonnamment bien ajustée qu’il avait du acheter une fortune pour qu’elle arrive à faire son tour de taille. L’homme un peu ivre s’approcha de la jeune dame avec un sourire crasseux bien caractéristique.

-Alors la petite, tu veux venir te faire dorloter à côté ? J’ai de quoi bien payer tu sais… Tu m’as l’air fraîche, j’aime bien les petites nouvelles…

L’homme hésita un instant mais finit par attendre qu’elle détourne furtivement le regard pour lui mettre une petite tape sur le derrière. Quetzal’ome termina son verre de rhum avec un rictus de dégoût… Qu’est-ce que c’était que cet odieux breuvage ? En tout cas il lui avait suffisamment monopolisé l'attention pour qu'il ne se préoccupe de rien d'autre que du fond de son verre. Il en avait cuvé des médiocres mélanges mais une chose était certaine : les pirates savaient respecter le rhum ! Il se leva en direction du comptoir aux côtés des deux jeunes tourtereaux qui ne lui inspiraient pas grand-chose.

-Hey Chef ! Tu m’as pas servi comme il faut… S’il le héla d’une voix ample, il précisa la raison de sa venue sur un ton moins provocateur.

Le tavernier lui lança un regard lourd de signification et le tolbaz se crispa un instant. Il avait bien l’habitude d’être étranger mais il avait du mal à ne plus avoir d’équipage avec lui… Il pouvait bien se tenir tranquille, il faisait peur et restait un barbare à leurs yeux. Devait-il jouer le barbare pour avoir ce qu’il voulait et un peu plus de respect ? Une serveuse s’approcha mais le gérant l’envoya ailleurs, marmonnant qu’il finissait d’abord les comptes d’une ardoise avant de s’occuper du client. Il savait bien que le pirate l’entendrait, ils savaient tous que les tolbaz entendaient et c’est souvent pour cela qu’on leur assignait un mépris particulier, comme si on n’avait pas besoin de leur adresser la parole directement.

Le saoulard bouscula Teotl en reculant, qui l’obligea à faire un pas sur le côté et lâcha le pichet de céramique qui s’éclata à terre. Le tavernier arriva aussitôt, menaçant et hurlant sur l’étranger alors que l’ivrogne ne s’était même pas détourné.

-C’est quoi ton problème à toi ? Tu vas pas t’en tirer comme ça et t’as intérêt à payer !

Le pirate serra les poings avant de se détourner pour partir au plus vite. Il ne voulait pas d’ennuis et n’avait pas envie d’expliquer qu’il n’y était pour rien. Pourtant, son regard tomba dans les yeux d’une femme…Il était bien difficile de se défiler devant une créature de cette nature. Il ragea silencieusement et préféra faire face au commerçant. L’homme était en colère mais restait à une distance raisonnable de Teotl… Il n’était pourtant pas très grand mais il fallait croire que son faciès savait tenir à distance… Le Maître avait pourtant précisé qu’il fallait éviter les conflits… Il ne pouvait pas déjà retourner en prison… Non, ce n’était pas envisageable. Est-ce qu’il devait attraper ce gros lard pour le faire payer sous la contrainte… ? Non… il ne pouvait pas faire le rustre alors qu’il y avait sa dame.

-Combien pour ton pichet de rhum pisseux ?
________________________________________________________________

Revenir en haut
Cassialys Trentor
Sous l'Oeil des Veilleurs

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 48
Race: Hërn
Zone: Astès
Âge: 23 ans

MessagePosté le: Lun 4 Avr - 21:20 (2011)    Sujet du message: Un verre n'attend pas Répondre en citant

Cassialys avait tiqué à sa petite tape trop familièreet s'était retenue de mettre une bonne claque au gros lard. Mais ivre qu'il était, même chancelant, il pouvait lui asséner un bon crocher du droit si elle ne se montrait pas conciliante. Vite ! Elle devait trouver une idée pour se défaire de ce porc puant. Un instant, elle croisa le regard du client costaud. Hum, elle n'allait pas compté sur lui pour une intervention des plus galantes. De toutes façons, ici, dans cette taverne, elle ne pourrait que compter sur elle-même. Chacun pour soi comme on le disait si bien dans cette ville depuis peu qu'elle s'y trouvait. Et cela l'avait énormément déconcertée.... Même dans son village tout le monde se donnait un coup de main quand on en avait besoin. Mais ici...

Mais elle n'allait pas s'avouer vaincu. Si elle voulait la paix, elle allait devoir se défaire de son prétendant trop ivre et trop gras à son goût. Le pichet de vin avait éveillé son côté malicieux d'un court instant pour arriver à une brève solution.

D'un rapide coup d'oeil elle avait reperé un autre gros pichet bien plein, non loin de là ; sans doute en attente de son client. Elle eutun sourire en coin et fit ce que toute jeune femme aguichante savait faire, elle se mit dans une certaine position valorisante... Qu'elle détestait cela... Elle avait fait sauter un bouton pour dévoiler le haut de son buste généreux et d'un pas, prit une posture attirante. Le soulard ne pouvait pas rater une telle occasion, mais quand on était ivre, et trop pressé... Il se prit les pieds dans la chaise et s'étala sur le comptoir... Emportant le pichet dans son étalage de graisse. Le tavernier passa une main sur la figure, avant de commencer à râler. L'ivrogne ne se rendait compte de rien, une fois à terre. Cassialys avait déjà attrapé la bourse de son courtisan du moment, le jetant à l'aubergiste.

"Voila de quoi payer les casses de cet ami. Cela vaut bien largement les deux pichets cassés non ? Vous me servirez une chope pour la peine et de votre meilleure cuvée"

Le tavernier grommela et alla chercher la commande. En même temps, la jeune femme lança une pièce pour le barbare, comme si elle se défaisait un truc un peu inutile. Au moins, il pourra se payer une nouvelle chopine. Elle n'était pas du genre à se soucier des autres, mais après tout, elle avait un peu trouvé injuste que le grand barbare ne puisse pas se désaltérer comme il se devait ; ou comment dispercer tout l'argent de son "amoureux" le temps d'une forte ivresse.
Revenir en haut
Quetzal'ome Teotl
Sous l'Oeil des Veilleurs

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 54
Race: Tolbaz
Zone: Elis
Âge: 27 ans

MessagePosté le: Dim 10 Avr - 19:50 (2011)    Sujet du message: Un verre n'attend pas Répondre en citant

Comme venue de nulle part, une bourse s’étala juste sous ses yeux et si lui n’avait aps encore eu le temps de tourner la tête vers la femme, l’aubergiste lui, l’avait déjà enfourné dans sa poche. Quetzal’ome leva les yeux sur la femme en haussant un sourcil surpris quand cette dernière lui jeta une pièce avec mépris comme si elle saluait par ce geste sa condition de petit gens. Le pirate attrapa la pièce en vol sans avoir bougé les épaules il n’était pas vraiment ravi de cette offrande et n’était pas bien sûr du comportement à adopter. Il posa ses yeux quelques instants sur le marchand comateux et se douta bien qu’il n’y avait là pas grande amourette entre eux deux.

Le tavernier revint rapidement pour servir la jeune femme et s’arrêta devant l’étranger en guettant la pièce qu’il avait encore au creux de la main. Teotl mit quelques instants avant de comprendre et commanda à son tour une choppe en précisant qu’il avait un palais délicat… Il se détourna du comptoir pour observer la femme… de la tête aux pieds, plusieurs fois. Il ne savait pas quoi en penser… Ce n’était pas une Dame… mais quelle catin dilapiderait ainsi son or ? Il lui sembla fort judicieux de préciser rapidement ses intentions…

-Je ne.. Je ne veux pas de femmes.

L’homme à moitié conscient se mit à roter et une légère grimace se dessina sur le visage du Tolbaz. Il savait qu’il ne pourrait pas rester seul indéfiniment et qu’il lui faudrait nouer des contacts mais il avait du mal à faire connaissance… Est-ce que les gens avaient vraiment envie de faire connaissance avec un type comme lui ? Il prit son verre et désigna d’un signe de tête sa table, toujours inoccupée.

-Je crois que ton ami n’est pas en forme… Je peux bien t’aider à le porter chez lui si tu veux. Je n’ai pas l’habitude qu’on m’offre à boire. Est-ce que.. tu ne préférerais pas aller à ma table ? J’évite de rester aux comptoirs… si tu vois ce que je veux dire…

Non elle n’imaginait sûrement pas… Mais le comptoir était toujours l’endroit où tout dégénérait. Il prit la direction de la table et réfléchit un instant à ce qu’il pouvait coûter à un homme comme lui d’inviter une femme à sa table.

-Tu es mariée ? Tu es une… Il fronça les sourcils perplexe… Il ne connaissait pas le mot correct, il n’avait jamais fréquenté beaucoup de gens correct.

-Je veux pas de problèmes je me fais déjà assez remarquer. Je n’ai pas d’or pour toi si tu cherches à travailler.
________________________________________________________________

Revenir en haut
Cassialys Trentor
Sous l'Oeil des Veilleurs

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 48
Race: Hërn
Zone: Astès
Âge: 23 ans

MessagePosté le: Jeu 14 Avr - 20:08 (2011)    Sujet du message: Un verre n'attend pas Répondre en citant

Elle le regarda un peu abasourdie, avant d’en rire. Elle une fille de joie ? Elle avait peut-être un physique attirant, mais pas au point de jouer ce rôle là. Elle n’avait surtout pas l’accoutrement pour en être une. Les mises à l’air des cuisses, des fessiers et de la poitrine, c’était très peu pour elle. Elle avait sa dignité. Puis elle accepta son invitation à venir le rejoindre à sa table, quittant le comptoir. L’ivrogne était déjà presque oublié.

’’Détends-toi l’ami. Je ne suis pas une catin si c’est ce mot là que tu cherchais. ‘’

Il avait du le penser. Car peu de femmes passaient ici comme simples buveuses d’alcool.

’’ Et je pense que j’aurai cherché à m’accrocher à toi, dans le seuil but de te vider la bourse, en me montrant mielleuse et de bonne compagnie… et même la générosité, cela n’existe pas dans ce métier. Et non, je ne suis pas de ce bord là’’

Elle lui sourit et but de son verre.

‘’ Quand à l’ami, qu’il n’est point le mien, il peut rester par terre. Son problème ne me regarde pas. Il avait simplement trop bu et s’est pris pour un homme fringuant. L’alcool fait tourner les têtes des fois que c’est grave parfois. Lui un peu trop on dirait. Au moins, il ne viendra pas d’embêter, il ronfle maintenant’’

Et on l’entendait bien le gros porc.

’’Et mariée… Non, heureusement, je tiens à ma liberté. Quand à mon travail, je préfère gambader dans les bois… ‘’

Elle lui fit un clin d’œil et se reprit une autre gorgée.

’’Dis-moi, tu me parais bien timide. Pourtant, je suis certaine que tu es quelqu’un d’autre sous cette façade d’homme effarouché. Tu as tout l’air d’être un rude toi… Tu aurais pu facilement renvoyer la réplique de l’enviné ou encore du tavernier/ C’est toi qui m’étonnes là’
A elle de chercher à savoir qui il était.
Revenir en haut
Quetzal'ome Teotl
Sous l'Oeil des Veilleurs

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 54
Race: Tolbaz
Zone: Elis
Âge: 27 ans

MessagePosté le: Dim 24 Avr - 20:57 (2011)    Sujet du message: Un verre n'attend pas Répondre en citant

La femme sembla étonnamment sereine pour une frêle créature qui s’entretenait seule avec un homme comme lui dans un tel trou à rats. Elle n’était donc pas… Il esquiva plusieurs fois encore son regard, il ne savait pas comment se comporter avec respect ou indifférence il ne connaissait pas la demi-mesure concernant le sexe faible. Elle semblait vouloir se montrer honnête à lui prouver que ses intentions n’étaient pas de lui soutirer de l’argent. Il leva un sourcil succinctement amusé et imita son hôte en trempant ses lèvres dans un rhum de bien meilleur qualité.

Ainsi l’homme n’était pas son ami… Le Tolbaz posa de nouveau les yeux sur lui et plus précisément sur sa ceinture comme pour se convaincre de sa bonne intuition. Il négligea de s’intéresser aux autres explications de la femme bien qu’il les ait parfaitement enregistrées : une jeune femme célibataire dans un trou pareil et qui n’était pas là pour tapiner… Il aurait bien repris dans l’instant la conversation mais elle se montra curieuse et lui accorda un clin d’œil qu’il détesta. Le pirate passa sa langue sur ses dents en lançant un regard plus que sévère à la gamine comme s’il la jaugea dans l’instant. Elle cherchait les ennuis et elle les avait trouvés.

-Tu l’as déjà vu cet homme ? Il doit pas avoir qu’une petite bourse…

Il regarda sa choppe et bu une nouvelle gorgée. Il ne lui avait répondu sur rien mais il n’y avait rien à étaler. Ses tatouages en disaient longs et même ses équipiers les plus dérangés se méfiaient de lui. Teotl n’était pas bien grand mais il était plutôt trapu et musculeux, le genre d’homme à ne pas redouter les bagarres.

-Une gamine qui n’a pas peur des tavernes et qui fréquente les bois… Avoue-moi encore que tu es agile de tes mains et j’y verrai là une petite voleuse…

Il grimaça sur un léger rictus, il se moquait d’elle mais il n’y avait là que taquinerie, il ne pouvait pas valoir mieux aux yeux des autres.

-En tout cas à moi, ça n’a pas échappé qu’un ivrogne de marchand avait besoin d’une escorte…

Il posa de nouveau ses yeux sur l’homme avant de revenir sur la jeune femme… Il n’était pas certain qu’elle ait compris mais au moins, il saurait de quel bois elle était faite.

-Inutile de préciser qu’il serait plus que douteux que ce soit moi qui le sorte d’ici aux yeux de tous… Je t’attendrai dehors.

Le barbare se leva sans attendre et prit la direction de la porte sans relever les regards soupçonneux des habitués, laissant seule la jeune femme devant une occasion tentante si elle se révélait être celle qu’il avait cru deviner.
________________________________________________________________

Revenir en haut
Cassialys Trentor
Sous l'Oeil des Veilleurs

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 48
Race: Hërn
Zone: Astès
Âge: 23 ans

MessagePosté le: Jeu 5 Mai - 20:36 (2011)    Sujet du message: Un verre n'attend pas Répondre en citant

Le pirate se montrait assez provocteur et avait durci son regard. Bah, qu'il tente de l'intimider, elle n'avait pas peur de gens comme lui. Des êtres bourrus et tout en muscles ne valaient pas tripette devant une bonne esquive d'agilité.

Elle garda le silence tout le long de la conversation et jusqu'à ce que l'homme se leva de la table, lui tentant une belle perche. C'était un défi ou quoi ? Elle se contenta de sourire et de terminer son verre. Elle attendit encore une minute, avant de se lever à son tour et d'aller voir le responsable du batîment. Elle demanda à avoir un coup de main en prétextant un merveilleux mensonge concernant l'être enivré qui ronflait désormais. Après tout, n'avait-elle pas fourni une petite bourse pour le paiement des dégâts ? Passer pour être la personne qui l'accompagnait, juste pour s'assurer qu'elle ne laisserait pas de dettes derrière elle parut logique. Pour parfaire l'affaire, elle jeta deux pièces à deux homme pour les remercier de leurs aides à mettre l'alcoolique dehors.

Et une fois dehors, l'individu reprenait assez du poil de la bête pour se tenir toute seule contre un mur, le temps de vider son estomac déjà bien torturé par les verres avalés de mauvais alcool. Cassialys fut un peu dégoûtée, mais elle prit sur elle pour se rapprocher du bonhomme.

"Ca va messire ? L'air devrait vous faire du bien...."

Ignorant sa possible réponse, elle fut heureuse de voir qu'une autr'e bourse l'attendait. D'un geste agile, elle le délesta de ce fardeau d'argent et s'éloigna, comme si de rien n'était. Et elle se mit en quête du pirate, pour lui montrer la réussite de sa petite perche tendue.
Revenir en haut
Quetzal'ome Teotl
Sous l'Oeil des Veilleurs

Hors ligne

Inscrit le: 21 Jan 2011
Messages: 54
Race: Tolbaz
Zone: Elis
Âge: 27 ans

MessagePosté le: Ven 20 Mai - 00:13 (2011)    Sujet du message: Un verre n'attend pas Répondre en citant

Quetzal’ome attendait dehors que la femme daigne sortir. Elle ne mit pas longtemps pour débarrasser la taverne de son ivrogne et ce n’était pas l’aubergiste qui allait rechigner qu’on évacue un homme qui n’allait plus consommer. A peine eut-il fait quelques pas à l’air frais que déjà il se vida de son dernier repas… Teotl fut surpris, non pas que l’homme puisse dégobiller mais qu’il puisse le faire devant la femme… Il s’approcha rapidement alors qu’elle lui avait déjà soustraie une autre bourse…

-Pas mal… Tu peux la garder.

Il ne douta pas qu’elle fut surprise par le très léger soubresaut qu’elle fit en voyant que le pirate était finalement plus proche que prévu, dans la ruelle avoisinante. Quetzal’ome s’approcha de l’homme et passa son bras par-dessus sa tête.

-Allons mon gars, t’habite vers où hein ? Tu vas pas laisser ta donzelle te ramener à ta femme non ?

L’homme baragouina des mots étranges avant de lever un index vers la ruelle adjacente et le pirate ne se fit pas prier pour prendre le chemin. Il lança un regard à la jeune femme mais ne dis rien lui laissant le libre arbitre de le suivre. Après tout il n’avait rien demandé de la bourse alors elle pouvait voir là, sa propre rétribution. Mais peut-être que l’œil fourbe du Tolbaz l’aurait plus inquiété… Quetzal’ome s’enfonça sur le chemin hasardeux que lui suggérait le marchand.

Au bout d’un moment, ils avaient maintes fois fait demi-tour et reprit quelques autres rues que l’homme voyait tanguer. Il rendit encore deux fois son trop plein d’alcool mais à chaque fois, on sentait que la route se faisait plus claire. Après une bonne heure, car non Teotl n’avait toujours pas baissé les bras, ils arrivèrent devant une baraque à la frontière des Hauts Quartiers dont l’entrée était bercée par un charmant jardinet. Le pirate remarqua immédiatement les rideaux aux fenêtres et un sourire se dessina lentement sur son visage.

La petite troupe pénétra dans la maison et Teotl appela une fois dans l’entrée pour s’assurer d’être seule. Vu la crasse qui jonchait depuis peu le sol, il était facile de comprendre qu’ils ne seraient pas dérangés par des serviteurs quant à une femme… Non… ce n’était pas l’intérieur d’une femme. Le pirate se débarrassa de l’homme sur un large canapé encerclé par les cadavres de bouteilles et s’attarda sur la décoration… des tableaux.

-J’aime assez la peinture. Je ne connais rien au marché de l’Art mais parfois ça vaut beaucoup d’or.

Il continua à fouiller dans la maison quand en ouvrant une porte, il tomba nez à nez sur un gros molosse aux babines retroussées qui n’attendait pas grand-chose pour attaquer.

-Calme toi mon gros… Il t’a pas donné à bouffer peut-être… Allez.. couché…

Teotl recula d’un pas mais le chien s’avança un peu plus.
________________________________________________________________

Revenir en haut
Cassialys Trentor
Sous l'Oeil des Veilleurs

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2011
Messages: 48
Race: Hërn
Zone: Astès
Âge: 23 ans

MessagePosté le: Mer 8 Juin - 14:59 (2011)    Sujet du message: Un verre n'attend pas Répondre en citant

Elle fut en effet un peu surpris en effet de voir que le pirate s'accommodait finalement de sa petite démonstration et elle se résigna donc à garder la bourse. Tant mieux dans un sens, elle pourra se payer de quoi manger quelques jours en plus, avec un peu d'avoine pour son cheval. Et oui, lui aussi devait bien manger. Puis elle se mit à suivre le colosse, qui avait pris l'enivré par le bras pour gentiment le ramener chez lui. Après la scène de tout à l'heure, elle s'étonnait de voir son compagnon faire un effort de civilité de ce genre.

Une fois qu'ils eurent confirmation de son lieu de vie, la petite rôdeuse suivit le colosse à travers rues et ruelles, grimaçant à chaque fois que le buveur rendait le contenu de son estomac. bonjour le bruit et... surtout l'odeur. Et une fois arrivé chez l'autre outre à vin, Cassialys fronça du nez... Tu parles d'une baraque. Un taudis oui. Et une fois à l'intérieur, le pirate se déchargea de son colis, le mettant sur un bon vieux canapé. Elle aussi regarda les tableaux... Elle ne s'y connaissait en rien, mais elle était certaine de pas savoir comme lui... Et pour ce qui était de la valeur de ces toiles.... il ne vivrait pas comme cela l'autre alcoolisé

"Si cela valait son poids en or, tu crois que ton nouveau copain vivrait dans cette crasse ? Je ne crois pas où alors il n'a pas encore essayé de les vendre ses peintures."

Pendant que le pirate alla inspecter les lieux, Cassialys regarda une toile, qui semblait ressembler à un bateau en perdition. Puis quand elle entendit Teolt parler, avec un grondement derrière, elle soupira. Il avait de la chance lui encore... Aussitôt, elle fila à ce qui ressemblait à une cuisine ; avec la crasse qui allait avec bien entendu. Là elle eut la chance de voir un restant de jambon un peu moisi accroché au mur... Puis elle revint non loin du géant. Le chien exprimait vraiment sa rage et il pourrait sauter à un moment à un autre. Aussitôt, elle passa en douceur à côté de Teolt et agita le jambon vers le molosse.

"Ouh, c'est un gentil toutou ca... Regarde ce que j'ai pour toi. Un peu de viande si tu te montres gentil. Pars toi.... Oui tu es un bon chien tu as faim on dirait.. Pars de là bon sang.... TIens attrapes le clébard "

Elle allait jeter la viande sur le chien en espérant que cela suffise et que le pirate ait compris l'intention.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:32 (2017)    Sujet du message: Un verre n'attend pas

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Osh le Secret Gardé Index du Forum -> | - Terre - | Continent d'Astès :: Elis, la Capitale -> Bas quartiers Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Se rendre sur le portail TourDeJeuVoir les explications de cet anneau sur le site TourdeJeuVoir la liste des jeux de cet anneauPour avoir un jeu de cet anneau au hasardPour voir le jeu précédent de cet anneauPour voir le jeu suivant de cet anneau